L'affaire Penelope Fillon

Finalement, Juppé veut bien être un plan B… mais seulement si Fillon est d’accord

Hamza Hizzir
Publié le 5 février 2017 à 22h08
Finalement, Juppé veut bien être un plan B… mais seulement si Fillon est d’accord

Source : UGO AMEZ/SIPA

PRÉSIDENTIELLE – Alors que l’affaire Fillon n’en finit plus de faire des vagues, Alain Juppé consentirait à présent à prendre la relève, nous apprend "Le Figaro". Mais à la condition de s’épargner une confrontation avec celui qui l’a battu à la primaire de la droite et du centre.

Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, paraît-il. Plusieurs fois, depuis que Le Canard Enchaîné a, le 25 janvier plongé François Fillon dans une tourmente gargantuesque, Alain Juppé a répété qu’il excluait "clairement et définitivement" de prendre part à "une opération de repêchage"… Mais, selon Le Figaro à paraître ce lundi, le maire de Bordeaux ne se montre plus aussi catégorique aujourd’hui : il a même confié à plusieurs de ses proches qu’il se voit désormais comme le seul à même de prendre la relève, pour sortir Les Républicains de la panade.

"Ça finira par arriver"

Il pose toutefois une condition de taille pour qu'il puisse tenir le premier rôle de ce scénario : que François Fillon renonce de lui-même et le soutienne dans une telle démarche. Pour l’heure, cela reste donc hautement hypothétique, le vainqueur de la primaire de la droite et du centre ayant réaffirmé sa volonté de rester candidat à l’élection présidentielle. "Ça finira par arriver", assure cependant au Figaro Gilles Boyer, ex-directeur de campagne et "bras gauche" d'Alain Juppé, devenu… trésorier de la campagne de François Fillon. 

Les deux hommes se sont entretenus par téléphone ce samedi et devraient se reparler bientôt. En coulisses, le plan B s’organiserait autour d’un consensus, au sein duquel plusieurs sarkozystes, dont François Baroin, rejoindraient Juppé, pour "aplanir les divergences" du parti.

Evidemment, l'article du Figaro n'est pas passé inaperçu dans le camp des pro-Fillon. Le député Benoist Apparu, très proche d'Alain Juppé devenu porte-parole du candidat à la présidentielle, a aussitôt fait part de son scepticisme. 

Bayrou soutiendrait Juppé s'il revenaitSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

Hamza Hizzir

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info