Affaire Théo : Maréchal Le Pen dénonce l'opprobre jetée sur la police, Mélenchon réclame "une éthique irréprochable"

La rédaction de LCI
Publié le 12 février 2017 à 19h27
Cette vidéo n'est plus disponible

Source : Sujet JT LCI

VIOLENCES POLICIERES - Il réclame une "éthique irréprochable de ceux qui sont dépositaires de la loi". Elle dénonce ceux "qui jettent l'opprobre" sur les policiers. Jean-Luc Mélenchon et Marion Maréchal Le Pen ont livré un point de vue diamétralement opposé sur les violences policières d'Aulnay.

Marion Maréchal Le Pen et Jean-Luc Mélenchon ont livré un point de vue diamétralement opposé  Interviewé lors du Grand Jury LCI / RTL / Le Figaro,  la conseillère régionale de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur  a surtout pris la défense des policiers en se disant "très gênée par le fait qu'une grande partie de la classe politique, d'ailleurs principalement de gauche mais pas seulement, se soit précipitée pour jeter l'opprobre sur toute une profession". 

Une position sensiblement analogue à celle de Marine Le Pen qui, depuis le début de l'affaire, n'a eu de cesse de tenir des propos similaires : "On ne sait pas dans quel contexte cette arrestation a eu lieu, donc je pense que se baser comme ça sur des images, c'est quand même assez périlleux", affirmait-elle sur LCI mardi 7 févrirer, ajoutant :  "Il ne faut pas clouer les policiers au pilori".

Lire aussi

Pour Jean-Luc Mélenchon, les policiers qui agissent comme ça le font "par idéologie"

Du côté de Jean-Luc Mélenchon par contre, cette fois interrogé par BFM TV, l'analyse est toute autre : "Je connais beaucoup de policiers, et je ne trouve pas trace chez eux de l'état d'esprit de ces gens qui prétendent, par accident, baisser le pantalon et la culotte de quelqu'un pour lui enfoncer 10cm de matraque entre les fesses(...) Ceux qui font ça le font par idéologie parce que dans leur esprit, il est nécessaire d’humilier une partie de la population de notre pays. ".  Le leader du Parti de gauche ne cache rien de sa colère, affirmant encore qu'il faut "purger dès maintenant les éléments malsains" de la police tout en étant "persuadé que la masse des policiers républicains est révulsée par ce type de pratiques". 

Lire aussi

La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info