Affaire Théo : Marine Le Pen veut interdire les manifestations contre les policiers

Publié le 18 février 2017 à 11h50, mis à jour le 18 février 2017 à 18h45
Affaire Théo : Marine Le Pen veut interdire les manifestations contre les policiers
Source : CHAMUSSY/SIPA

DROIT DE MANIFESTER - Marine Le Pen a demandé l'interdiction des manifestations contre les policiers, notamment celles qui se sont déroulées ce samedi après-midi à Paris et dans une quinzaine de villes de France. "Il faut mettre hors d'état de nuire les milices d'extrême gauche ultraviolentes vis-à-vis desquelles le pouvoir fait preuve d'une grande complaisance", estime la candidate du Front national.

"Je demande aux autorités compétentes d'interdire ces manifestations à haut  risque". Dans un communiqué publié ce dimanche, Marine Le Pen a demandé l'interdiction des rassemblements hostiles à la police. De nombreux rassemblement ont eu lieu ce samedi après-midi dans toute la France et notamment à Paris, Place de la République. 

"Alors que notre pays est toujours en état d'urgence, alors que ces  manifestations ont systématiquement sombré dans la violence, la haine et les  dégradations ces derniers jours, il est incompréhensible que le gouvernement  n'ait pas pris les mesures qui s'imposent pour interdire ces rassemblements et  garantir l'ordre républicain", dénonce-t-elle. "Il faut mettre hors d'état de nuire les milices d'extrême gauche  ultraviolentes vis-à-vis desquelles le pouvoir fait preuve d'une grande  complaisance. Ce serait aussi l'occasion d'éviter que ne soient une nouvelle  fois entonnés d'immondes slogans insultants pour l'ensemble de nos forces de  l'ordre et insultants pour la France", ajoute Mme Le Pen. 

Rassemblement sous haute surveillance à Paris

Une quinzaine de rassemblements sont annoncés dans toute la France. A Paris, l'événement, déclaré vendredi à la préfecture de police de Paris, sera placé sous haute surveillance. Alors que plusieurs syndicats de police - notamment Alliance - et élus redoutent des incidents, la préfecture, qui n'a pas interdit le rassemblement,  a annoncé vendredi soir par voie de communiqué quelques-unes des mesures qui pourraient être prises "si les circonstances l'exigent".  "Des mesures restrictives de circulation pourront être prises aux abords" de la place de la République, indique notamment la préfecture. "SI les circonstances l'exigent, un périmètre d'isolement pourra être mis en place."

Affaire Théo : le rappel des faitsSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info