Jean-Luc Mélenchon, l'"insoumis"

"Candidature unique" : Mélenchon affirme ne fermer "aucune porte" à une rencontre avec Hamon

Tanguy Hamon
Publié le 24 février 2017 à 6h30
"Candidature unique" : Mélenchon affirme ne fermer "aucune porte" à une rencontre avec Hamon

Source : FRANCOIS NASCIMBENI / AFP

UNION - Jean-Luc Mélechon a expliqué jeudi soir être ouvert à une discussion avec Benoit Hamon en vue d’un possible rapprochement pour la présidentielle. Il a cependant précisé qu’il fallait que le candidat socialiste réponde à ses conditions. Lors d’un meeting à Arras, celui-ci s’est montré moins engageant.

On se croirait presque au théâtre, dans une pièce où chaque acte viendrait tordre l’intrigue minutes après minutes. La question du rapprochement entre Jean-Luc Mélenchon et Benoit Hamon pour la présidentielle 2017 n’en finit pas de connaitre des hauts et des bas, tandis que les deux intéressés décident de souffler le chaud et le froid. Hier soir sur le plateau de l’Emission politique, le leader de La France insoumise a indiqué ne fermer "aucune porte" à une discussion avec son homologue socialiste.

"Je suis d’accord dimanche ou lundi s’il le veut pour le rencontrer", a déclaré Jean-Luc Mélenchon, qui s’est dit "ouvert à la discussion". Il a néanmoins tenu à préciser qu’il attendait de Benoit Hamon "une réponse" concernant les conditions qu’il lui a fait parvenir dans une lettre il y a une semaine. "Si Benoit Hamon me dit : "je te propose le principe d’une candidature unique", je regarderai ce qu’il propose. Ce n’est pas ce qu’il fait. Ce n’est pas moi qui ferme la porte".

Lire aussi

Se placer derrière sa candidature, non !

Benoit Hamon, en meeting à Arras

La volonté de discussion de Jean-Luc Mélenchon semble donc avoir ses limites, d’autant qu’il ne semble pas enclin à se désister pour l’élection du printemps. Interrogé sur sa propension à retirer sa candidature pour Benoit Hamon - comme l'a fait Yannick Jadot jeudi - si celui-ci lui offrait les garanties exigées dans sa lettre, il a répondu : "pourquoi il ne la retirerait pas, lui ?"

Si les deux hommes trouvent le moyen de se rencontrer pour échanger dans les prochains jours, l’accord pour que l’un d’eux se range derrière l’autre semble bien mal engagé. D’autant qu'au cours de son meeting à Arras jeudi soir, le candidat du PS a affirmé être "le mieux placé pour faire gagner la gauche". "Je ne courrai pas après (lui)", a-t-il prévenu, précisant que si rien n’était "plié" (concernant l’accord), il n’allait "pas faire semblant". "Se placer derrière sa candidature, non !", a-t-il affirmé. 

En attendant le prochain acte…

Lire aussi
Hamon chahuté par des partisans de MélenchonSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible
Yannick Jadot se retire au profit de Benoît HamonSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

Tanguy Hamon

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info