Le Premier ministre Gabriel Attal et le président de la région Hauts-de-France Xavier Bertrand étaient les invités du JT de 20H de TF1 ce mardi 11 juin. Retrouvez leurs interviews en intégralité dans la vidéo en tête de cet article.

Ce live est à présent terminé. 

Suivez notre dernier direct dans l'article ci-dessous.

BERTRAND SUR TF1

Xavier Bertand "va faire campagne dans des dizaines de circonscriptions pour aider clairement nos candidats LR mais aussi les candidats centristes et les candidats de Liot. C’est-à-dire celles et ceux qui n’ont aucune accointance avec les deux extrêmes".

BERTRAND SUR TF1

Éric Ciotti "doit démissionner de ses fonctions de président tout de suite mais il doit être exclu des Républicains". Xavier Bertrand rappelle que quand Rachida Dati, Bruno Le Maire et Gérald Darmanin sont entrés au gouvernement, ils ont été exclus. "Et là on va tergiverser ? Éric Ciotti, soit il part tout de suite, soit il est exclu des Républicains", a-t-il ajouté. Il demande aussi un vote de l’ensemble des militants sur le principe d’accord avec le RN. Il demande aussi l’exclusion des députés LR qui seraient investis ou soutenus par le RN.

BERTRAND SUR TF1

"C’est une trahison. En passant cet accord avec la Rassemblement national, il a fait le choix de la collaboration (…). Il nous a trahi pour un poste de ministre. C’est misérable. C'est le cynisme le plus complet en politique", réagi le président LR des Hauts-de-France à propos d’Eric Ciotti qui veut s’allier au RN. "Cette droite républicaine est aussi une droite de résistance, une droite sociale, des réponses à apporter. Les choses ne peuvent pas rester en l’état ce soir", ajoute-t-il. 

Replay

GABRIEL ATTAL SUR TF1

Retrouvez l'intégralité de l'entretien du Premier ministre avec Gilles Bouleau.

Gabriel Attal dans le 20H de TF1Source : TF1 Info

RENAISSANCE "VA TOUT FAIRE" POUR AVOIR LA MAJORITÉ

Que fera Renaissance s'il n'arrive pas à obtenir la majorité aux législatives ? "On va tout faire pour l'avoir", martèle Gabriel Attal, "en tendant la main aux Français" et pas aux autres partis. "Je ne fais pas de politique fiction", insiste-t-il, refusant de répondre sur son avenir en cas de défaite. "Le risque, il est avant tout pour les Français", répète-t-il.

GABRIEL ATTAL SUR TF1 : "OUI, JE MÈNERAI CETTE CAMPAGNE"

"Oui, je mènerai cette campagne en tant que chef de la majorité, Premier ministre, avec l'identité qui est la mienne", confirme-t-il, se voulant à l'écoute des Français pour "régler les problèmes".

GABRIEL ATTAL DÉPLORE "DES PARTIS QUI SE PARLENT À EUX-MÊMES"

Interrogé sur les députés LR qui ne voudraient pas s'allier à Eric Ciotti et aux LR, Gabriel Attal assure que "c'est l'affaire des partis". "On voit des partis qui se parlent à eux-mêmes. Depuis deux jours, on voit ce spectacle. Qui parle aux Français ? (...) Moi l'enjeu, c'est celui-là".

LES LÉGISLATIVES "LES PLUS IMPORTANTES", SELON GABRIEL ATTAL

Ces élections législatives "sont probablement les plus importantes pour les Français, on parle de leur vie quotidienne, de l’avenir du pays dans les années, les décennies prochaines". Il qualifie le programme du RN de "ruine complète du pays", l'estimant à 100 milliards comme Gérald Darmanin la veille. "Le bloc de l'extrême-gauche, c'est le chaos et la violence", ajoute-t-il, partant du principe que l'ensemble de la gauche est désormais unie. Le programme de Renaissance, qui était à 15% lors des européennes ? "Rétablir l'autorité".

GABRIEL ATTAL SUR TF1

C’est sa première prise de parole depuis l’annonce de la dissolution de l’Assemblée nationale. C'est une décision prise par le président de la République", rappelle le Premier ministre qui la qualifie de "lourde".

BIENVENUE

Bonsoir à toutes et à tous, bienvenue dans ce direct consacré aux interviews du Premier ministre Gabriel Attal et du président de la région Hauts-de-France Xavier Bertrand, tous deux invités du JT de 20H de TF1 ce soir. 

Deux jours après l'annonce de la dissolution de l'Assemblée nationale par Emmanuel Macron, Gabriel Attal est l'invité du JT de 20H de TF1 ce mardi soir. Le Premier ministre, qui sera candidat aux élections législatives anticipées dans les Hauts-de-Seine,  répondra en direct aux questions de Gilles Bouleau pour sa première prise de parole publique depuis la décision du chef de l'État. 

À suivre également, l'interview du président de la région Hauts-de-France Xavier Bertrand, qui a d'ores et déjà rejeté le choix d'Éric Ciotti d'une alliance entre LR et le RN.


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info