Plusieurs syndicats étudiants ainsi que les sections jeunes de plusieurs partis politiques appellent à un rassemblement ce lundi à 20h à Paris au lendemain des européennes remportées par le RN.
"Pour nous, il y a besoin d’un sursaut unitaire, populaire", insiste auprès de l’AFP la porte-parole de l’Union étudiante Eléonore Schmitt.
D’autres rassemblements sont prévus dans plusieurs villes de France.

Ils empruntent à leurs aînés un slogan qui a retenti en manifestation il y a plus de 20 ans. "La jeunesse emmerde le Front national", indique un appel au rassemblement lancé par le syndicat L’Union étudiant et relayé par l’Union syndicale lycéenne, les Jeunes écologistes, Les Jeunes insoumis, Les Jeunes générations ou L'Unef. Au lendemain des européennes qui ont débouché sur l'organisation d'élections législatives anticipées, tous devaient afficher leur mécontentement face aux scores records du RN emmené par Jordan Bardella ce lundi à 20h place de la République à Paris. Selon les informations du service police-justice de TF1-LCI, rendez-vous était également donné à Lille, Marseille, Rennes, Nantes, Dijon, Strasbourg, Lyon et Toulouse. 

"L'idée, c'est d'appeler à se rassembler pour montrer que la jeunesse refuse ce qui s’est déroulé déjà hier avec les résultats des élections européennes", a indiqué à l’AFP la porte-parole de l’Union étudiante Eléonore Schmitt. "Pour nous, il y a besoin d’un sursaut unitaire, populaire. On se dit que c'est notre rôle aussi de prendre toute notre part de responsabilité pour proposer aussi des cadres d’organisation à toutes celles et tous ceux qui sont révoltés, a-t-elle ajouté. C'est important de pouvoir mobiliser, structurer la jeunesse".

Dans la matinée, une centaine de jeunes s'étaient déjà rassemblés devant le prestigieux lycée Henri IV à Paris contre l'extrême droite, à trois semaines des législatives anticipées annoncées par Emmanuel Macron. "C'est le lycée de Macron, on veut lui dire qu'on n'est quand même pas d'accord avec lui", a expliqué une élève à l’AFP. La CGT a appelé aussi lundi dans un communiqué "le monde du travail à se syndiquer, à s’organiser, à participer à toutes les initiatives de mobilisation contre l'extrême droite et contre la politique d’Emmanuel Macron, en commençant par l'appel des organisations de jeunesse à se rassembler dès ce lundi soir".


D.D.F. avec AFP

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info