La présidente du groupe RN à l’Assemblée nationale était l’invitée de Gilles Bouleau ce lundi, au lendemain des élections européennes remportées par son parti.
Elle a annoncé que Jordan Bardella entrerait à Matignon si le RN s’imposait lors des législatives anticipées.
Retrouver ici cet entretien en intégralité.

Elle se félicite de voir souffler "un vent d’espérance" qu’elle ne veut pas "voir retomber". Invitée ce lundi soir du 20H de TF1 au lendemain des européennes, Marine Le Pen se projette dans l’après-législatives convoquées après la dissolution de l’Assemblée nationale par Emmanuel Macron. 

La présidente du groupe RN à l’Assemblée nationale, qui sera candidate à sa réélection, annonce que Jordan Bardella sera Premier ministre en cas de majorité du RN qui entraînerait une cohabitation. "J’ai toujours dit aux Français que depuis des mois, nous travaillons avec Jordan Bardella dans le cadre d’un couple exécutif (…). Moi vers la présidence de la République, lui vers Matignon", a-t-elle déclaré.

Elle veut rassembler et "s'ouvrir à tous les patriotes en désaccord avec Emmanuel Macron"

Marine Le Pen assure que le programme économique du RN serait alors mis en place, sans pour autant en dessiner de contours précis. Elle évoque comme axes principaux "la défense du pouvoir d’achat et la lutte contre l’insécurité et l’immigration". Un peu plus tôt dans la journée, elle et Jordan Bardella se sont entretenus avec Marion Maréchal pour une éventuelle alliance en vue des législatives. "Nous 'disons chiche !'" aux Français pour changer de direction. "Pour cela, il faut être capable de rassembler, de s’ouvrir à tous les hommes et femmes de bonne volonté qui sont des patriotes en désaccord avec Emmanuel Macron, pour construire une majorité stable", ajoute-t-elle, ne fermant pas la porte non plus aux Républicains. 

Dans un premier sondage Toluna Harris Interactive pour Challenges, M6 et RTL publié ce lundi, le Rassemblement national recueille 34% d'intentions de vote pour les élections législatives du 30 juin et 7 juillet, soit plus de 15 points de plus que le score obtenu il y a deux ans. Le RN obtiendrait de 235 à 265 sièges selon ces projections, contre 89 actuellement.


D.D.F.

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info