"Effet Trump", enjeux pour 2017... quand certaines villes voient bondir les inscriptions sur les listes électorales

La rédaction de LCI
Publié le 27 décembre 2016 à 15h40
"Effet Trump", enjeux pour 2017... quand certaines villes voient bondir les inscriptions sur les listes électorales

Source : JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

PARTICIPATION - Selon des décomptes effectués dans plusieurs municipalités, les inscriptions sur les listes électorales bondissent à quatre jours de leur clôture. Quelques explications sont avancées.

Le mouvement est difficile à quantifier et ne sera connu qu'en mars prochain, selon le ministère de l'Intérieur. Mais les premières estimations semblent attester, dans plusieurs grandes villes de France, d'une hausse importante des inscriptions sur les listes électorales à quatre jours de leur clôture (les bureaux seront ouverts samedi).

Selon l'Insee, la France comptait au 1er mars dernier plus de 44,8 millions d'inscrits sur les listes, soit 1 % de plus qu'en 2012. Au mois de décembre, Paris a enregistré, selon les calculs de la municipalité, "un record d'inscriptions depuis 1978", pour atteindre un total de plus de 1.35 million de personnes inscrites, à population égale. Le boom concerne tous les arrondissements, quelle que soit la couleur politique. 

D'après les relevés réalisés par l'AFP, le rush du dernier mois est ressenti dans d'autres villes comme Montpellier, Lyon (+ 30 %), Clermont-Ferrand, Rennes, Strasbourg (+ 17 %) ou encore Nice, où près de 600 inscriptions par jour sont relevées contre 600 par mois avant l'été. Partout d'ailleurs, les municipalités battent le rappel pour inciter les nombreux électeurs manquants - près de 3 millions de non-inscrits et 6 millions de "mal-inscrits" - à accomplir les démarches nécessaires. 

Un contexte particulier

Parmi les raisons insolites de cette ruée aux urnes, la ville de Paris invoque notamment un "effet Donald Trump", après avoir constaté la multiplication par six des inscriptions sur Internet deux jours après l'élection surprise du président américain, le 8 novembre. D'autres rappellent les facilités offertes par le développement de l'inscription en ligne

Le facteur principal semble cependant être l'enjeu ressenti par les électeurs à la veille d'une année électorale cruciale. La très forte participation au scrutin de la primaire de la droite et du centre en novembre (près de 4 millions de votants) pouvait être à ce titre annonciatrice. Il faut dire que les enjeux et les inconnues sont multiples : les Français doivent déterminer en 2017 lequel des candidats "progressistes" devra arriver en tête du premier tour de la présidentielle - le vainqueur de la primaire socialiste, Jean-Luc Mélenchon ou bien Emmanuel Macron, notamment -, puis décider de confirmer ou non le scénario du duel annoncé entre François Fillon (LR) et Marine Le Pen (FN) au second tour. 

La course contre la montre pour les inscriptions sur les listes électoralesSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info