Élections européennes : qui est Valérie Hayer, pressentie pour être tête de liste de Renaissance ?

par C.Q avec le service Politique de TF1-LCI
Publié le 25 février 2024 à 17h22, mis à jour le 29 février 2024 à 18h10

Source : TF1 Info

La nouvelle présidente du groupe centriste à Bruxelles est pressentie pour conduire la liste de Renaissance aux Européennes.
Le choix de cette élue de Mayenne de 37 ans, fille d'agriculteurs, doit encore être validée par la majorité.

À un peu plus de trois mois des élections européennes, le parti de la majorité présidentielle pourrait désigner très prochainement la personnalité politique qui conduira la liste, face à François-Xavier Bellamy (LR), à Jordan Bardella (RN), ou encore à Marie Toussaint (EELV). C’est une quasi inconnue du grand public qui est pressentie pour être la cheffe de file lors de ce scrutin décisif, qui se jouera du 6 au 9 juin prochain : l’eurodéputée Nathalie Hayer. Pour La Tribune Dimanche, le choix est même acté. 

Une fille d'agriculteurs, tout un symbole

"C’est probablement fait et décidé par Emmanuel Macron mais il reste encore à formaliser cette nomination par toute la majorité", confie à TF1 une source proche du groupe Renew au Parlement européen. En réalité, son nom doit encore être validé par les autres figures de Renaissance, la majorité présidentielle élargie à François Bayrou et Edouard Philippe. Une réunion officielle devrait être organisée pour entériner la désignation de Valérie Hayer.

À 37 ans, l’élue originaire de Mayenne a tout récemment été élue à la tête du groupe centriste au Parlement européen, Renew Europe. Cette marcheuse, passée par l’UDI et dont le nom a été suggéré un temps au gouvernement, est aussi fille et petite-fille d’agriculteurs. Tout un programme pour ces Européennes, placées malgré elles sous le signe de la crise agricole, en France comme ailleurs.

Bruxelles plutôt que la Mayenne

"Le choix de Valérie Hayer ne posera pas de problème", reconnait d’ailleurs une source à Bruxelles. "Elle est fille et petite-fille d’agriculteurs, jeune, engagée en politique depuis plusieurs années, connait les sujets européens et très désireuse d’être tête de liste. Elle l’a fait savoir." Depuis son élection en 2019 au Parlement européen, Valérie Hayer a d’ailleurs suivi attentivement les contours de la Politique agricole commune (PAC). En 2020, elle défendait d’ailleurs la PAC votée jusqu’en 2027 comme la plus "verte" jamais observée.

Emmanuel Macron et Valérie Hayer en Mayenne, en 2022
Emmanuel Macron et Valérie Hayer en Mayenne, en 2022 - LUDOVIC MARIN / POOL / AFP

Mais la députée a conduit d’autres dossiers et notamment défendu la création d’une taxe pour les multinationales vendant des produits fabriqués par des travailleurs pauvres. Un sujet qu’elle a pu aborder depuis le Bangladesh en avril 2023, à l’occasion des 10 ans de l’effondrement du Rana Plaza. En 2021, Valérie Hayer a décidé de renoncer à son mandat local en Mayenne, qu’elle exerçait depuis six ans, et se consacrer pleinement à ses missions à Bruxelles. 

Dans un sondage IFOP mené en exclusivité pour LCI, l’élue était donnée à 18% dans les sondages, juste derrière deux autres noms testés de manière hypothétique : Julien Denormandie et Clément Beaune. Aucun des deux ne devrait finalement conduire la liste Renaissance aux prochaines élections, le premier ayant décliné et le second ayant été retoqué par l’Élysée. 


C.Q avec le service Politique de TF1-LCI

Tout
TF1 Info