Le Rassemblement national va soutenir des candidats issus des Républicains aux élections législatives, annonce ce mardi son président, Jordan Bardella.
Il s'agit d'une "main tendue" pour que LR "cesse d'être la béquille politique d'Emmanuel Macron", a-t-il justifié.

Le Rassemblement national en quête d'alliances. Deux jours après avoir terminé largement en tête des élections européennes, et à 19 jours du premier tour des élections législatives anticipées provoquées par la dissolution de l'Assemblée nationale, Jordan Bardella tend la main aux Républicains. Ce mardi 11 juin, le chef du parti a annoncé qu'il n'y aurait pas un candidat RN dans toutes les circonscriptions le 30 juin prochain.

Pas d'alliance de partis, mais...

"Il n'y aura pas que des candidats RN, mais aussi des candidats LR", a-t-il déclaré au micro de RTL. Le parti à la flamme va ainsi "soutenir" des candidats issus du parti dirigé par Éric Ciotti dans sa quête de majorité à l'Assemblée nationale. Jordan Bardella appelle Les Républicains à "cesser d'être la béquille politique d'Emmanuel Macron" en leur "tendant la main". "Venez travailler à mes côtés", a-t-il lancé, tout en excluant un accord plus global. "Il n'y aura pas d'accord de partis politiques", a-t-il affirmé.

Une position qui est loin de faire l'unanimité du côté de LR. Interrogé sur Franceinfo, le président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, appelle Éric Ciotti à une "clarification". Lui refuse toute alliance. "Nous devons la vérité à nos électeurs", a-t-il assuré. "Le Rassemblement national, jamais. Ni aujourd'hui, ni demain, ni après-demain. Les choses sont claires en ce qui me concerne."

Du côté de la majorité présidentielle, l'appel aux députés LR à ne pas rejoindre le RN est similaire. Sur BFMTV, le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, a demandé "solennellement" à Éric Ciotti "de dire avec clarté que le parti ne fera jamais d'alliance avec le Rassemblement national".

"J'en appelle à tous les députés des Républicains que je connais : vont-ils renier l'engagement d'une vie et leurs valeurs en acceptant qu'il y ait le moindre lien entre eux et l'extrême droite ?", a-t-il demandé. La campagne est lancée.


I.N

Tout
TF1 Info