Emmanuel Macron a prononcé dimanche 9 juin la dissolution de l'Assemblée nationale.
Les 30 juin et 7 juillet prochains, les Français seront ainsi appelés aux urnes pour des élections législatives anticipées.
Pour combien de temps ces députés seront-ils élus ?

Fin du mandat pour les députés élus en 2022. Dimanche soir, après la large victoire du Rassemblement national aux élections européennes (31,37%), Emmanuel Macron a annoncé la dissolution de l'Assemblée nationale. Les 30 juin et 7 juillet prochains, à l'occasion d'élections législatives anticipées, les Français seront donc appelés aux urnes pour recomposer la chambre basse du Parlement et élire 577 députés, un par circonscription.

Les législatives ne suivront plus la présidentielle, sauf si...

Tous seront élus pour une durée de cinq ans, comme le veut la Constitution. "Les pouvoirs de l'Assemblée nationale expirent le troisième mardi de juin de la cinquième année qui suit son élection", peut-on ainsi lire sur le Code électoral. Dès lors, tous les députés élus les 30 juin et 7 juillet prochains siègeront au palais Bourbon jusqu'en juin 2029, soit deux ans après la prochaine élection présidentielle de 2027. Ce qui signifie, pour la première fois depuis l'inversion du calendrier électoral en 2002, que des législatives ne suivront pas de quelques semaines la présidentielle.

Mais dans la Vᵉ République, le mandat des députés reste à la main du président de la République, qui peut décider de dissoudre l'Assemblée nationale à tout moment. Seule exception : il ne peut procéder à une telle décision moins d'un an après avoir déjà mis fin à la mandature de la chambre basse. Soit pas avant l'été 2025.

Dès lors, rien n'interdira au président élu en mai 2027 de dissoudre à nouveau l'Assemblée nationale pour convoquer des élections législatives juste après la présidentielle. Et ainsi augmenter ses chances de bénéficier d'une majorité absolue.


I.N

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info