Emmanuel Macron dans la course à l'Elysée

Emmanuel Macron veut instaurer un service militaire obligatoire d'un mois pour tous les jeunes

Publié le 18 mars 2017 à 13h05
Emmanuel Macron veut instaurer un service militaire obligatoire d'un mois pour tous les jeunes

PROPOSITION - Le candidat à l'élection présidentielle a prononcé samedi matin un discours consacré aux questions de défense dans lequel il a annoncé qu'il comptait instaurer un "service national" obligatoire d'un mois pour tous les jeunes. Il serait encadré par les armées et la gendarmerie nationale et pourrait concerner 600.000 jeunes, hommes et femmes, chaque année.

"Un service national de durée courte, obligatoire et universel, sera donc instauré" a déclaré ce samedi matin Emmanuel Macron, lors d'un discours consacré aux questions de défense. Jusqu'à présent, cette mesure ne figurait pas dans son programme. "Ce service national universel, encadré par les armées et la Gendarmerie nationale, s'adressera aux jeunes femmes et hommes aptes de toute une classe d'âge - soit environ 600.000 jeunes par an. (...) Ce temps de service militaire universel devra intervenir dans les trois ans suivant le dix-huitième anniversaire de chacun" a annoncé le représentant du mouvement "En Marche !".

"Les menaces qui pèsent sur notre pays nous commandent de renforcer le lien armées-nation, en permettant à l'ensemble de notre jeunesse de faire l'expérience de la vie militaire et d'être des acteurs à part entière de l'esprit de défense. Je souhaite donc que chaque jeune Français ait l'occasion d'une expérience, même brève, de la vie militaire" a justifié l'ancien ministre de l'Economie. "Le service militaire universel permettra également de détecter les difficultés, notamment l'illetrisme, et proposera une remise à niveau scolaire des appelés lorsque cela sera nécessaire" a-t-il ajouté.

Lire aussi

Un coût de 2 à 3 milliards d'euros par an

Le candidat à la présidentielle a également chiffré cette mesure : "La rencontre des armées de la République et de la jeunesse de France, la cohésion nationale, ce sont des enjeux qui le méritent. Avec des coûts d'infrastructure estimés à 15 à 20 milliards d'euros, il est estimé à un ordre de grandeur de 2 à 3 milliards d'euros par an en régime de croisière." Le candidat a précisé que le financement de ce service militaire aura lieu en dehors de l'enveloppe de 2% du PIB de la programmation militaire.

Dans son discours, Emmanuel Macron a précisé qu'il n'avait pas effectué son service militaire, supprimé en 1997 par Jacques Chirac. "J'appartiens à cette génération de Françaises et de Français, dont l'arrivée à l'âge adulte s'est confondue avec la professionalisation de nos armées et la suspension de la conscription. Aussi n'ai-je pu faire mon service militaire."

Lire aussi
En immersion en campagne avec Emmanuel MacronSource : Quotidien

La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info