LIVE PRÉSIDENTIEL - "Les électeurs de la primaire doivent se sentir trahis" : Hamon réagit au choix de Valls de ne pas le parrainer

La rédaction de LCI
Publié le 14 mars 2017 à 18h04, mis à jour le 14 mars 2017 à 22h20
JT Perso

LIVE - Initialement convoqué mercredi 15 mars, le candidat de la droite a été mis en examen dès ce mardi pour détournement de fonds public, complicité et recel de détournement de fonds publics, complicité et recel d’abus de biens sociaux et manquement aux obligations de déclaration devant la Haute autorité pour la transparence de la vie publique de l'Assemblée nationale.

Tout sauf un 2e tour Le Pen-Fillon. C'est le souhait de Manuel Valls. Pour ne pas arriver à cette hypothèse, lundi soir, Le Parisien a prêté à l'ex-Premier ministre un soutien à Emmanuel Macron. Quasi-certain de voir Benoît Hamon laminé dès le premier tour, Manuel Valls se rangerait du côté du candidat d'En Marche!.

"Faux" ont rétorqué certains proches de l'ancien pensionnaire de Matignon. Néanmoins, les infirmations sont parfois moins franches, laissant imaginer que quelque chose est en train de s'amorcer. Ce mardi, on devrait y voir - un peu - plus clair, tandis que Manuel Valls doit s'exprimer en début de soirée devant plusieurs de ses proches à l'Assemblée. 

A SUIVRE AUJOURD'HUI 

Les candidats chassés : dans le viseur des juges qui l'entendront le 15 mars, François Fillon doit d'abord s'exprimer devant la Fédération nationale des chasseurs. Tout comme Emmanuel Macron. Les représentants de Marine Le Pen, de Jean Luc Mélenchon et de Benoit Hamon présenteront les propositions de leurs candidats. 

Fin du suspense pour Jacques Cheminade ? Le Conseil constitutionnel doit dévoiler ce mardi une nouvelle liste des parrainages et pourrait permettre au candidat de Solidarité et Progrès de se présenter à sa 3e élection présidentielle. 


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info