Tous les jours jusqu'aux élections européennes, l'Ifop-Fiducial mesure "en temps réel" les intentions de vote des Français pour LCI, "Le Figaro" et Sud Radio.
Si l'élection avait lieu dimanche prochain, quel score obtiendraient les principales listes ?
Retrouvez le baromètre de ce vendredi 17 mai.

Une nouvelle semaine de campagne s'achève, à moins d'un mois des élections européennes. L'ensemble des candidats au Parlement européen se préparent à rentrer dans la dernière ligne droite avant le vote. Leur objectif ? Convaincre le plus grand nombre de leur accorder des voix pour siéger à Strasbourg (Bas-Rhin) et pouvoir intégrer un des groupes politiques au sein de l'hémicycle. 

Quelles sont les dynamiques actuelles des différents prétendants à la victoire le 9 juin prochain ? Pour le savoir, l'Ifop-Fiducial analyse chaque jour les intentions de vote des Français pour LCI, "Le Figaro" et Sud Radio. Découvrez donc l'évolution de ces données tirées de ces fines études d'opinion, dont la dernière version a été publiée ce vendredi 17 mai. 

Pas de changement en tête, Marion Maréchal en légère hausse

Pour notre sondage du jour, peu de changement à noter parmi les principales listes proposées aux Français. Jordan Bardella, tête de liste du Rassemblement national, reste en tête avec 32% d'intentions de vote (=). Un score dont il ne s'est jamais écarté (à 0,5 points près), depuis le début de l'étude de notre panel, il y a plus d'un mois. Stabilité, aussi, pour la candidate Renaissance Valérie Hayer, avec 16,5% de votes potentiels (=) et Raphaël Glucksmann, pour le Parti socialiste et Place publique, en troisième position (14,5%, =). 

En ce qui concerne leurs concurrents, qui tentent de grappiller des points sur le trio de tête, le statu quo semble aussi de mise pour la plupart d'entre eux ces derniers jours. François Xavier-Bellamy, à la tête de la liste des Républicains, plafonne toujours à 8% d'intentions de vote (=), comme depuis le début de semaine. Il ne surpasse que d'un point Manon Aubry, qui se présente sous l'étiquette de la France insoumise et créditée de 7% (=) au prochain scrutin. Seule modification parmi les principales têtes de liste ce vendredi : la légère progression de Marion Maréchal pour Reconquête (6%, +0,5) par rapport à la veille. Une position qui lui permettrait de dépasser l'écologiste Marie Toussaint, toujours engluée à 5,5% d'intentions de vote (=).

Principal enseignement du jour : la légère progression de Marion Maréchal (6%, +0,5), qui passe devant l'écologiste Marie Toussaint (5,5%, =).
Principal enseignement du jour : la légère progression de Marion Maréchal (6%, +0,5), qui passe devant l'écologiste Marie Toussaint (5,5%, =). - IFOP-FIDUCIAL POUR LCI, "LE FIGARO" et SUD RADIO

Au-delà de ces résultats, les citoyens interrogés par l'institut de sondage donnent aussi tous les jours leur pronostic sur la liste qu'ils verraient se hisser à la première place des résultats le soir du 9 juin prochain. Pour 52% des questionnés, le Rassemblement national serait ainsi en mesure de parvenir sur cette première marche du podium. Tous les autres partis ou mouvements ne sont crédités que de 7% ou moins de chance de victoire, selon la même source. Près d'un quart des interrogés disent rester dans le flou par rapport à ces probabilités de première place (24%). 

Enquête Ifop-Fiducial pour LCI, "Le Figaro" et Sud Radio réalisée en ligne entre le 15 et le 17 mai 2024, auprès d'un échantillon de 1334 personnes inscrites sur les listes électorales et représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Ces résultats doivent être interprétés comme une indication de l'état des rapports de forces actuels et non comme un élément prédictif des résultats le jour du vote.


T.A.

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info