Tous les jours jusqu'aux élections européennes, l'Ifop-Fiducial mesure "en temps réel" les intentions de vote des Français pour LCI, Le Figaro et Sud Radio.
Si l'élection avait lieu dimanche prochain, quel score obtiendraient les principales listes ?
Retrouvez le baromètre de ce vendredi 3 mai.

Le succès annoncé du Rassemblement national se confirme-t-il dans les sondages ? Le parti présidentiel peut-il limiter la casse ? Qui est en passe de prendre le leadership à gauche, la Nupes n'ayant pas réussi à se mettre d'accord pour constituer une liste commune ? À 17h, tous les jours jusqu'au scrutin le 9 juin, LCI et TF1info proposent une photographie en temps réel des rapports de force entre les candidats grâce à notre partenaire Ifop-Fiducial.

Bardella progresse, Hayer reste devant Glucksmann

Le Rassemblement national ne tremble pas, au contraire. Alors que Jordan Bardella enchaîne meetings et plateaux télé, la liste qu’il conduit progresse encore dans les intentions de vote (31,5%, +0,5). Il devance toujours largement la liste Renaissance de Valérie Hayer (16,5%, =) qui parvient à maintenir à l’écart avec celle du PS et Place Publique emmenée par Raphaël Glucksmann (13,5% =). Chahuté sur le terrain le 1er mai, l’essayiste s’installe toutefois comme le troisième homme de la campagne, loin devant ses anciens camarades de la Nupes.

À égalité à la quatrième place, la liste des Républicains de François Xavier-Bellamy et la liste LFI de Manon Aubry ne décollent pas, toutes les deux figées à 7,5% (=). Elles devancent la liste des Écologistes de Marie Toussaint (6,5%, -0,5), désormais à égalité avec la liste Reconquête de Marion Maréchal (6,5%, =). Aucune autre liste ne dépasse les 1% des intentions de vote.

TF1

Quid de la participation ? Elle est légèrement en hausse, 47,5% (+0,5) des électeurs indiquant vouloir se rendre dans les urnes. C’est le meilleur score depuis notre premier sondage, le 8 avril, où ils étaient 44% à déclarer vouloir aller voter. En 2019, la participation des électeurs français aux Européennes avec atteint 50,66%, une hausse de 8,06 points par rapport à 2014. Retrouvera-t-elle ce niveau d'ici au 9 juin ?

À l’approche du scrutin, 72% (+1) des électeurs se disent désormais certains de leur choix. Après un pic à 78% fin avril, c’est un niveau similaire à celui du début de la campagne. Les plus convaincus de leur futur vote sont les électeurs Reconquête (85%) et RN (84%) devant les électeurs Renaissance (80%), LFI (65%), PS-Place Publique (64%). Les plus incertains sont les électeurs Écologistes (35%).

Enquête Ifop-Fiducial pour LCI, Le Figaro et Sud Radio réalisée en ligne entre le 30 avril et le 3 mail 2024, auprès d'un échantillon de 1345 personnes inscrites sur les listes électorales et représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Ces résultats doivent être interprétés comme une indication de l'état des rapports de forces actuels et non comme un élément prédictif des résultats le jour du vote.


J.V.

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info