Tous les jours jusqu'aux élections européennes, l'Ifop-Fiducial mesure "en temps réel" les intentions de vote des Français pour LCI, "Le Figaro" et Sud Radio.
Si l'élection avait lieu dimanche prochain, quel score obtiendraient les principales listes ?
Retrouvez le baromètre de ce jeudi 9 mai.

Le succès annoncé du Rassemblement national se confirme-t-il dans les sondages ? Le parti présidentiel peut-il limiter la casse ? Qui est en passe de prendre le leadership à gauche, la Nupes n'ayant pas réussi à se mettre d'accord pour constituer une liste commune ? À 17h, tous les jours jusqu'au scrutin (9 juin), avec notre partenaire Ifop-Fiducal, LCI et TF1info proposent une photographie en temps réel des rapports de force entre les candidats. 

Tout au long de la campagne, les résultats de ce sondage quotidien permettent d'avoir une idée précise des évolutions des scores des candidats. Voici les résultats de ce jeudi 9 mai.

Le RN toujours en tête à un mois du scrutin

À un mois, jour pour jour, des élections européennes, le camp de la majorité creuse un peu plus l'écart avec la gauche. Tandis que la liste du Rassemblement national portée par Jordan Bardella reste stable, figurant toujours largement en tête avec 31,5% (=) des intentions de vote, Valérie Hayer gagne 0,5 point pour atteindre 17% d'intentions de vote auprès des personnes interrogées pour cette enquête. Un taux que la candidate de la majorité présidentielle n'avait pas atteint depuis plus de deux semaines, et qui peut notamment s'expliquer par la rentrée en campagne du gouvernement. Elle est suivie par la liste du candidat PS-Place publique, Raphaël Glucksmann, qui complète le podium (13%, =).

Derrière, aucune liste ne franchit la barre des 10%, selon notre sondage. La courbe de La France insoumise frôle celle des Républicains. Menée par Manon Aubry, elle arrive en quatrième position (8,5%, =), contre 7,5% (-0,5) pour la liste portée par François-Xavier Bellamy. Les Écologistes de Marine Tondelier (6,5%, =) sont à égalité avec la liste Reconquête! de Marion Maréchal (6,5%, +0,5). Tous deux demeurent au-dessus de la barre des 5%, nécessaire pour envoyer des eurodéputés au Parlement européen. 

L'intention de vote aux élections européennes, selon un sondage de l'Ifop publié le 9 mai 2024
L'intention de vote aux élections européennes, selon un sondage de l'Ifop publié le 9 mai 2024 - Ifop

Malgré un scrutin qui se rapproche, les élections européennes peinent toujours à mobiliser. Seuls 47,5% d'entre eux prévoient de se rendre aux urnes le 9 juin, soit seulement 3 points de plus qu'au début de la campagne, il y a un mois. Près de trois quarts (74%) d'entre eux se disent sûrs du choix du bulletin qu'ils mettront dans l'urne dans un mois. Une certitude notamment visible chez les électeurs du RN (87%), de Renaissance (84%) et Reconquête (77%), moins chez les Républicains (66%) ou les Socialistes (66%).

Enquête Ifop-Fiducial pour LCI, "Le Figaro" et Sud Radio réalisée en ligne entre le 4 et le 8 avril 2024, auprès d'un échantillon de 1348 personnes inscrites sur les listes électorales et représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Ces résultats doivent être interprétés comme une indication de l'état des rapports de forces actuels et non comme un élément prédictif des résultats le jour du vote.


F.S.

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info