Louis Aliot s'insurge de la campagne #FaridFillon

Barbara Azaïs
Publié le 26 décembre 2016 à 14h19
Louis Aliot s'insurge de la campagne #FaridFillon

Source : RAYMOND ROIG / AFP

RÉACTION - Invité sur France Info ce lundi matin, le vice-président du FN a jugé les accusations portées par la fachosphère à l'encontre du candidat LR, de "minables".

Le hashtag #FaridFillon, création de la fachosphère visant à déstabiliser le candidat LR, agace Louis Aliot. Interrogé sur le sujet au micro de France Info ce lundi matin, le vice-président du Front national a jugé les accusations suggérant que François Fillon est de connivence avec l’islam radical, de "propos minables". "Internet, c’est un lieu d’anarchie, où tout le monde se fait insulter, sur tous les fronts. Et moi je déplore cet état de fait", a-t-il ajouté.  

Une réaction plus tranchée que celle de Philippot

Dans le viseur de certains internautes pour avoir inauguré, lorsqu’il était Premier ministre sous Nicolas Sarkozy, la mosquée d’Argenteuil, désormais en cours de fermeture administrative, François Fillon déchaine les passions. "Aujourd'hui la patriotesphère promeut le hashtag #FaridFillon pour démasquer ce collabo de l'islamisation de la France. Mettons le dehors", s’insurge un compte de soutien à Marion Maréchal – Le Pen. "Nous ne laisserons pas la France aux collabos de l'islamisation", ajoute un autre compte qui soutient Marine Le Pen. 

Si beaucoup pensent que le FN se cache derrière cette opération pollution, Florian Philippot, lui-même interrogé sur le sujet au micro de RTL le 23 décembre, a également nié toute implication du parti : "Ce n'est pas le Front National qui est derrière ça." Mais ses propos ont été beaucoup moins tranchés que ceux de Louis Aliot.  "C'est la liberté d'expression", avait rétorqué Florian Philippot. Une liberté qui s'appuie sur certaines "vérités", selon lui. "Il y a un fond derrière (ce hashtag, NDLR). Je pense que François Fillon n'est pas convaincu par la laïcité".

Et d'ajouter : "Il a signé une circulaire pour aménager les épreuves du bac en fonction des fêtes religieuses. On n'est pas là pour inaugurer les lieux de cultes. Je pense que ce n'est pas républicain. Je pense que ce n'est pas le rôle d'un responsable politique et certainement pas du chef du gouvernement d'inaugurer une mosquée".

Présidentielle : François Fillon dévoile son organigrammeSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible
Lire aussi

Barbara Azaïs

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info