Plusieurs fois candidat à la présidentielle en France, Philippe Poutou va figurer sur une liste belge lors des élections européennes du 9 juin.
L'une des branches du NPA, à laquelle l'actuel conseiller municipal de Bordeaux appartient, a annoncé, samedi 13 avril, sa présence en troisième position sur la liste de la Gauche anticapitaliste.

Philippe Poutou s'exporte en Belgique. L'ancien candidat du NPA à l'élection présidentielle française sera candidat aux européennes dans "le plat pays", qui auront lieu le dimanche 9 juin. Il figurera en troisième position sur la liste portée par la Gauche anticapitaliste, a annoncé, samedi 13 avril, l'une des deux branches du Nouveau Parti anticapitaliste français (NPA), qui a éclaté fin 2022 en deux groupes distincts.

"Ouvrier de l'automobile licencié, ancien candidat présidentiel du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) en France et conseiller municipal à Bordeaux, Philippe Poutou sera cette fois candidat en Belgique avec le soutien du NPA en France", a indiqué dans un communiqué le mouvement politique. "En apportant sa notoriété à la Gauche anticapitaliste qui se présente pour la première fois aux élections sous le sigle 'Anticapitalistes', Philippe Poutou soutient un débouché politique aux luttes sociales et écologiques dans une perspective internationaliste."

Il peut y avoir un autre Europe que celle qu'on nous impose
Philippe Poutou, candidat aux européennes en Belgique

"C'est pour faire entendre cette idée toute simple qu'il peut y avoir une autre Europe que celle qu'on nous impose, une Europe fraternelle, une Europe solidaire entre les peuples, entre les travailleurs et les travailleuses", a réagi le porte-parole national du NPA depuis Bruxelles. 

"On pense qu'une autre société est possible, en Belgique et partout dans le monde aussi. Mais pour arriver à cette société alternative, il faut construire un rapport de forces, non seulement nationalement, mais aussi internationalement", a commenté Denis Verstraeten, tête de liste et porte-parole de la Gauche anticapitaliste. "Avec le soutien de Philippe Poutou et du NPA, nous nous renforçons mutuellement."

En opposition avec le NPA-C, autre organisation issue du NPA qui se prévaut d'avoir pour elle "l'association historique de financement du NPA", et refuse tout accord avec des partis jugés "réformistes", le NPA-B est lui représenté notamment par Olivier Besancenot et Philippe Poutou. Le parti a fait le choix de ne pas présenter de candidat en France pour ce scrutin européen, "tout en testant la possibilité de soutenir la campagne de La France insoumise". "Il décidera de son appel au vote précis avant la fin du mois d'avril", a précisé le parti.


Y.R. avec AFP

Tout
TF1 Info