TROLL – Dimanche soir sur Twitter, le fils de Valérie Trierweiler, Léonard, a analysé avec une certaine dose d'ironie la victoire d’Emmanuel Macron.

C’est un slogan qui vous rappellera forcément quelque chose... "Le changement, c’est maintenant", c’était le cri de ralliement  de François Hollande en 2012. Choisi avant tout avec l’idée de tourner la page du sarkozysme, il avait été martelé durant toute la campagne présidentielle il y a cinq ans.

Très actif sur Twitter, le jeune fils de Valérie Trierweiler, Léonard, l’a ressorti du placard à archives, dimanche soir, en le tweetant et en y associant malicieusement une photo de Ségolène Royal, François Bayrou et Gérard Collomb. Présents à la soirée électorale sur France 2, ces trois-là se sont naturellement réjouis de la victoire d’Emmanuel Macron. Les maires de Pau et de Lyon l’ont d’ailleurs soutenu bien avant le premier tour. 

Au cours des derniers mois, le candidat d’En Marche a fait du renouvellement de la classe politique l’un des axes forts de sa campagne. Mais visiblement hier soir, en choisissant d’être représenté par Ségolène Royal, François Bayrou et Gérard Collomb sur France 2, Emmanuel Macron a mis en quelque sorte ce projet entre parenthèses. Ce qui n’a pas manqué à Léonard Trierweiler. 

Le jeune homme, apprenti cuisinier dans la vie, avait déjà tweeté, non sans ironie, le même message dimanche matin avec une photo de sa carte d'électeur. Une façon sans doute très personnelle de dire au revoir à son "ex-beau père", François Hollande, qui a mis fin à sa relation avec Valérie Trierweiler il y a plus de 3 ans.

Suivez toute l’actualité sur notre page dédiée à l’élection présidentielle

Découvrez comment votre commune a voté sur nos pages résultats de l’élection présidentielle


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info