Jalkh accusé de propos négationnistes, Steeve Briois prend la présidence du Front national par interim

La rédaction de LCI
Publié le 28 avril 2017 à 8h57, mis à jour le 28 avril 2017 à 10h39
Jalkh accusé de propos négationnistes, Steeve Briois prend la présidence du Front national par interim
L'essentiel

FRONT NATIONAL - Sur RMC, Louis Aliot a annoncé que Steeve Briois, maire d'Hénin-Beaumont, prenait la présidence par interim du Front national. Accusé de propos négationnistes, Jean-François Jalkh n'a pas souhaité "assumer sa mission".

Chaises musicales à la tête du Front national. Louis Aliot a annoncé sur RMC ce vendredi 28 avril que le maire d'Hénin-Beaumont, Steeve Briois, prenait la présidence du parti frontiste par interim. Une annonce qui intervient suite à la décision de Marine Le Pen, candidate à l'élection présidentielle, de se retirer de la fonction, puis au faux-bond de Jean-François Jalkh.

Ces derniers jours, des propos négationnistes ont été attribués au député européen. "Il va porter plainte et assurer sa défense", a indiqué Louis Aliot, ajoutant qu'il connaissait personnellement Jean-François Jalkh et qu'il "doutait" de la véracité de ces propos, rapportés en 2005 dans la revue "Le Temps des savoirs".

"Aucun souvenir de cette interview"

Marine Le Pen sur la démission de Jean-François Jalkh : "Je crois qu'il a été extrêmement affecté par la diffamation dont il a fait l'objet"Source : Sujet JT LCI
JT Perso

Auprès du Monde, Jean-François Jalkh a assuré ne pas avoir souvenir d'une telle interview : " C'est la première fois que j'etends ce genre de conneries-là, je n'ai aucun souvenir de ça. Peut-être que j'ai donné une interview mais ce ne sont pas mes sujets de prédilection" a-t-il assuré.