MISE AU POINT - Invitée du JT de TF1, Marine Le Pen a lancé un avertissement clair à sa nièce, qui avait remis en cause le remboursement de l'avortement. Marion Maréchal-Le Pen a reçu de nombreux soutiens pour cette prise de position contraire au projet de la candidate FN à la présidentielle.

Marine Le Pen veut faire rentrer sa nièce dans le rang. Après la nouvelle sortie de Marion Maréchal-Le Pen sur l'IVG - elle a remis en cause le remboursement de l'avortement -, la patronne du FN a décidé de frapper encore un peu plus fort. 

Au JT de TF1, mercredi soir, la candidate à la présidentielle, évoquant d'abord "une petite friction" avec la députée du Vaucluse sur le sujet, a fini par lâcher ses coups, se disant heureuse de pouvoir faire une mise au point. 

Que les choses soient très claires, je ne remettrai pas en cause l'accès à l'IVG. J'espère que les choses auront été entendues
Marine Le Pen

Mettre fin à la fronde

Une menace à peine voilée visant à siffler la fin de la récréation, à un mois de son entrée en campagne. Marine Le Pen, qui a déjà eu plusieurs fois à intervenir pour recadrer sa nièce, sait que cette dernière, très populaire chez les militants du parti, a reçu de nombreux soutiens pour cette dernière sortie sur l'avortement. En témoigne son tweet publié quelques heures plus tôt. 

Marine Le Pen a profité de l'occasion pour tancer Marion Maréchal-Le Pen une seconde fois. Interrogée sur une déclaration de cette dernière, qui estimait que François Fillon, le candidat de la droite, est "le plus dangereux" pour le FN, la candidate a rétorqué ceci : 

Je suis tout à fait en désaccord. Au contraire, François Fillon est un très bon candidat [pour le FN]
Marine Le Pen

Selon la patronne du FN, François Fillon est celui qui "a présenté sa candidature au nom du Medef, des banques", et qui porte "un projet de casse de la France". Bref, des analyses symétriquement opposées, et l'amorce d'une concurrence durable au sein du parti d'extrême droite. 


Vincent MICHELON

Tout
TF1 Info