VIDÉO - Pour Jean-Marie Le Pen, l’hommage à Xavier Jugelé célébrait plus "l’homosexuel" que "le policier" : une "provocation inacceptable" selon Steeve Briois

Anaïs Condomines
Publié le 28 avril 2017 à 15h20, mis à jour le 29 avril 2017 à 9h35
Cette vidéo n'est plus disponible

Source : Sujet JT LCI

SORTIE - Dans son journal de bord, l'ancien président du Front national Jean-Marie Le Pen s'est dit "choqué" de la cérémonie d'hommage "équivoque" rendue à Xavier Jugelé, victime du terrorisme sur les Champs-Elysées. Et a estimé "qu'on rendait hommage" à l'homosexuel" plutôt "qu'au policier".

Que ferait-on sans les carnets de bord de Jean-Marie Le Pen ? On oublierait, peut-être, les sorties discriminantes dont est encore capable le président d'honneur du Front national. Interrogé sur la cérémonie d'hommage rendue mardi au policier tué sur les Champs-Elysées, Xavier Jugelé, l'ancien président du parti frontiste a déclaré dans sa vidéo hebdomadaire  : "J'ai été très étonné tout de même par la dimension donnée à cette cérémonie. Ce policier, qui mérite certainement l'estime et l'attachement de nos compatriotes (...) a bénéficié d'une cérémonie de dimension nationale avec discours du président de la République."

Et de poursuivre : "Mais il m'a semblé qu'il y avait dans cette cérémonie une équivoque, et qu'on rendait hommage, plutôt qu'au policier, à l'homosexuel, car la participation de son conjoint, le long discours qu'il a prononcé a en quelque sorte institutionnalisé le mariage homosexuel et l'exaltait de façon publique, et ça m'a un peu choqué. Je pense que ces particularités familiales doivent être tenues à l'écart de ce genre de cérémonies qui gagneraient elles-mêmes d'ailleurs à plus de discrétion."

Lire aussi

"Honte à monsieur Le Pen"

Des propos aussitôt dénoncés par de nombreux internautes, sur les réseaux sociaux, mais aussi par Matthias Fekl, ministre de l'Intérieur, pour qui cette déclaration fait "honte" à Jean-Marie Le Pen et "salit le magnifique discours du conjoint" de Xavier Jugelé, Etienne Cardiles.

L'une de nos journalistes a demandé à Marine Le Pen si elle aussi avait été choquée par le discours du conjoint du policier. Réponse de la candidate frontiste : "J'ai trouvé cette cérémonie très digne et j'ai été très touchée par le discours qu'a tenu son compagnon". Reprenant les mêmes éléments de langage, Florian Philippot, vice-président du Front national, a dit samedi matin sur Europe 1 qu'il condamnait les propos de Jean-Marie Le Pen et ajouté : "Je suis toujours aux côtés de nos policiers et j'ai trouvé la cérémonie très émouvante".

Marine Le Pen à propos de son pèreSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

"Une provocation inacceptable" pour Steeve Briois

Nous avons également interrogé Steeve Briois, nommé ce vendredi matin président par intérim du Front national. Celui-ci nous répond : "Ces propos sont une provocation inacceptable qui n'existe que par la publicité des médias."

Lire aussi

Ce n'est pas la première fois que l'on doit à Jean-Marie Le Pen une déclaration à connotation homophobe. En décembre 2016 par exemple, il assurait encore au Figaro que "les homosexuels, c'est comme le sel dans la soupe. S'il n'y en a pas du tout, c'est un peu fade, mais s'il y en a trop, c'est imbuvable". 


Anaïs Condomines

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info