Vacances : l'heure des grands départs

14 militants écologistes interpellés après avoir bloqué le périphérique parisien

CQ
Publié le 16 juillet 2022 à 17h29, mis à jour le 16 juillet 2022 à 17h38
JT Perso

Source : Les MATINS LCI

Des militants ont bloqué brièvement le périphérique de Paris, ce samedi matin.
Une action pour alerter sur l’urgence climatique et revendiquée par "Dernière rénovation".
14 manifestants ont été interpellés puis placés en garde à vue.

Ce samedi 16 juillet au matin, alors que la journée était classée rouge dans le sens des départs, des militants écologistes ont bloqué brièvement un axe du périphérique parisien. Pour alerter sur l’urgence climatique, des activistes ont interrompu quelques minutes le périphérique au croisement avec l’autoroute 16, au niveau de la porte d’Orléans, "avant d’être délogés par la police", d’après la préfecture à l’AFP.

Une action que ces militants de "Dernière rénovation" ont détaillée minute par minute, sur leurs réseaux sociaux : "8h25 : les citoyennes et citoyens s’avancent sur la route, banderole à la main". Après avoir déroulé leur banderole, les manifestants se sont assis sur la route, empêchant toute circulation. Puis : "8h29 : les automobilistes expriment leur colère. 8h34 : une partie des citoyennes et citoyens en action sont arrêtés, 4 fourgons au total sont venus". En effet, 14 participants ont été interpellés et placés en garde à vue, selon le parquet de Paris.

Depuis, le blocage a été revendiqué par le collectif dans un communiqué. Il demande notamment au gouvernement une loi pour la rénovation énergétique des bâtiments et prévient qu’il continuera "à perturber le fonctionnement normal du pays, de ses infrastructures et de ses compétitions sportives" alors que le changement climatique se matérialise concrètement par des épisodes caniculaires intenses ces dernières semaines. 

Car "Dernière rénovation" n’en est pas à son coup d’essai sur le périphérique, où il a déjà immobilisé les automobilistes le 26 juin pendant une vingtaine de minute, puis de nouveau le 2 juillet. Mais il a aussi fait parler de lui lors d’événements sportifs largement diffusés, comme le Tour de France ou Roland Garros. C’est d’ailleurs le geste d’une militante, qui s’était attachée au filet du court Philippe Chatrier, qui avait donné de la visibilité au mouvement écologiste. 

Lire aussi

Par ces actions non-violentes mais spectaculaires, "Dernière rénovation" veut surtout dénoncer l’inaction des dirigeants face au changement climatique, phénomène grandissant et documenté dans plusieurs rapports du Giec.


CQ

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info