Si vous avez l’habitude de laver votre voiture chez vous, attention, vous contrevenez à la loi.
Pour des raisons environnementales, vous n’avez pas le droit d’utiliser de l’eau pour nettoyer votre véhicule, y compris dans votre jardin privé.
Vous risquez jusqu’à 75 000 euros d’amende et 2 ans d’emprisonnement.

Le printemps bat son plein. Vous profitez du temps clément pour nettoyer votre terrasse et refaire votre jardin. Et si vous faisiez d’une pierre deux coups en faisant briller votre voiture ? Début avril, le vent a ramené du sable du Sahara et votre véhicule reste poussiéreux. Mais le coût du lavage automatique, entre 5 et 25 euros, vous encourage à le faire plutôt par vous-même.

Mais attention, si vous utilisez de l’eau et un produit nettoyant chimique, vous vous retrouvez dans l’illégalité. La loi interdit de laver sa voiture par ce biais dans son jardin, sur sa terrasse, dans la rue, devant son portail ou dans tout autre lieu public. Le Code de santé publique précise : "Il est interdit de rejeter des eaux autres que ménagères, par exemple celles provenant du lavage d’un véhicule, dans les systèmes de collecte publique sans autorisation préalable." De son côté, le règlement sanitaire de l’agglomération ou département où se trouve votre maison interdit généralement "toute projection d’eaux usées, ménagères ou autres sur les voies publique".

Des raisons environnementales

Le Code de l’environnement renchérit : il sanctionne "le fait de déverser ou laisser s’écouler dans les eaux souterraines directement ou indirectement, une ou des substances quelconques dont l’action ou les réactions entraînent, même provisoirement, des effets nuisibles sur la santé ou des dommages à la flore ou à la faune."

En cause, les produits utilisés pour nettoyer votre véhicule. Ils peuvent se composer de détergents polluants ou de traces d’hydrocarbure. Problème, ils risquent de s’infiltrer dans le sol et provoquer une pollution des nappes phréatiques, des rivières environnantes ou des égouts.

La sanction revient à 450 euros d’amende. Mais si les collectivités locales vous poursuivent en justice et démontrent que les eaux déversées sont à l’origine d’une pollution des sols, vous risquez jusqu’à 75 000 euros d’amende et une peine d’emprisonnement de deux ans.

Heureusement, il existe une autre méthode pour rafraîchir votre véhicule sans utiliser d’eau. Il vous suffit de vaporiser un produit spécial lavage à sec sur la carrosserie. Laissez-le agir pendant quelques secondes afin qu’il absorbe la saleté et essuyez le véhicule à l’aide d’un chiffon microfibres.


Geoffrey LOPES

Tout
TF1 Info