Pneus usagés : comment se débarrasser (légalement) de ces déchets encombrants ?

par La rédaction de TF1info | Reportage : Erwan Braem, Christophe Brousseau
Publié le 16 février 2024 à 17h04

Source : JT 13h Semaine

Les collecteurs de pneus sont bien occupés ces temps-ci : en plus des arrivées habituelles, ils ont eu un surplus d'activité avec les manifestations des agriculteurs.
Les pneus sont des déchets particuliers, avec une filière de transformation à part.
Ils ne peuvent pas être gérés en déchetterie, ni évidemment abandonnés dans la nature.

Avec les actions des agriculteurs, vous avez tous vu ces images de milliers de pneus sur les routes et devant les bâtiments publics. Des tonnes de pneus qu'il faut bien évacuer et traiter.

Interdits en décharge ou abandonnés dans la nature

Séparés du reste des déchets, les pneus n'ont pas terminé leur vie. Ils se retrouvent chez des collecteurs. "Issus des manifestations ou pas, tous ces pneus-là pourraient être transformés ici", affirme Frédéric Duprat, directeur de la société Soregom à Damazan (Lot-et-Garonne).

Deux millions de pneus arrivent chez ce collecteur chaque année, 18.000 tonnes à traiter. Les 10% encore en bon état partent dans des pays d'Amérique du Sud ou d'Afrique. Le reste est broyé pour faire principalement du combustible pour des cimenteries en Europe.

Les pneus que les particuliers remplacent se retrouvent également dans ce genre de centre après avoir été collectés dans des garages. La réglementation pour les pneus est stricte. Il est interdit de les mettre en décharge ou de les abandonner dans la nature.


La rédaction de TF1info | Reportage : Erwan Braem, Christophe Brousseau

Tout
TF1 Info