COP26 à Glasgow : nouveau sommet crucial pour le climat

Brésil : la déforestation de l'Amazonie a augmenté de 22% en un an

La rédaction LCI avec AFP
Publié le 19 novembre 2021 à 16h00
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

ENVIRONNEMENT - La plus grande forêt du monde continue de perdre du terrain. En un an, la déforestation de l'Amazonie a augmenté de près de 22%.

Nouveaux chiffres alarmants pour la planète. La déforestation en Amazonie brésilienne a augmenté de près de 22% entre août 2020 et juillet 2021, par rapport à la période précédente, établissant un record au cours des 15 dernières années, selon une estimation officielle publiée ce jeudi.

La 3e augmentation sous le gouvernement Bolsonaro

Au cours de la période, l'exploitation forestière dans la plus grande forêt tropicale du monde s'est étendue sur 13.235 km². C'est la valeur la plus élevée depuis 2005-2006, où elle avait augmenté de 14.286 km2 selon les données du système de surveillance de la déforestation PRODES de l'Institut national de recherche spatiale (INPE) du Brésil.

Il s'agit de la troisième augmentation annuelle sous le gouvernement de Jair Bolsonaro, qui fait l'objet de vives critiques internationales pour avoir encouragé les activités extractives dans les zones protégées.

Un "défi pour nous"

Ces chiffres représentent "un défi pour nous", a reconnu le ministre brésilien de l'Environnement Joaquim Leite lors d'une conférence de presse peu après la publication du document. Et d'ajouter : "Nous devrons être plus fermes face aux délits environnementaux."

Il a toutefois affirmé que ces données "ne reflètent pas exactement la réalité des derniers mois". Le gouvernement brésilien dit avoir intensifié ses efforts pour lutter contre la déforestation illégale par une présence accrue de militaires sur le terrain.

Lire aussi

"Ce résultat est le fruit d'efforts persistants, planifiés et continus de l'administration Bolsonaro pour détruire les politiques de protection de l'environnement du pays", a déclaré de son côté Marcio Astrini, secrétaire exécutif de l'Observatoire du climat qui regroupe les principales ONG écologistes du Brésil, dans un communiqué.

Ce dernier accuse par ailleurs le gouvernement brésilien d'avoir "caché ces chiffres" jusqu'à la fin de la COP26, puisque le document publié ce jeudi est en réalité daté du 27 octobre 2021. "Imaginez l'ampleur des dommages que ces personnes causent au pays", tance Marcio Astrini.

Lors de la COP26 sur le climat, le Brésil s'était engagé à avancer de deux ans, de 2030 à 2028, la date limite pour éliminer la déforestation illégale sur son territoire, qui abrite 60 % de l'Amazonie.


La rédaction LCI avec AFP

Tout
TF1 Info