Brésil : plus d'incendies en Amazonie depuis janvier que sur toute l'année 2021

S.M avec AFP
Publié le 20 septembre 2022 à 14h38

Source : JT 13h WE

75.592 incendies ont été recensés en Amazonie depuis janvier 2022, contre 75.090 sur toute l'année 2021.
Ce mois de septembre est particulièrement dévastateurs, avec près de 30.000 feux en une semaine.
Les ONG dénoncent la responsabilité du président brésilien d'extrême droite, Jair Bolsonaro.

Tristes records pour la plus grande forêt tropicale au monde. Le Brésil a enregistré en moins de neuf mois davantage de feux de forêt en Amazonie que pendant toute l'année 2021, selon les chiffres officiels publiés lundi 19 septembre. Les satellites de l'Institut national de recherche spatiale (INPE) y ont identifié 75.592 foyers d'incendie depuis janvier 2022, contre 75.090 au total l'an dernier.

Ce mois de septembre est particulièrement dévastateur : en seulement une semaine, près de 30.000 feux ont été identifiés, qui pourraient être les pires jamais enregistrés. Un chiffre déjà supérieur aux 16.742 incendies recensés, en septembre 2021. Ce nombre est cependant bien moins élevé que lors du même mois de 2020 (32.017) ou que la moyenne mensuelle enregistrée entre 1998 et 2021 (32.110). 

Hausse de 75% de la déforestation depuis l'arrivée au pouvoir de Bolsonaro

"Ces feux de forêt sont une tragédie annoncée. Durant les quatre années de mandat (du président d'extrême droite Jair Bolsonaro), nous avons vécu une des périodes les plus sombres pour notre environnement", a réagi André Freitas, porte-parole de l'antenne brésilienne de Greenpeace en Amazonie, qui déplore une "course à la destruction". "Tous ceux qui pratiquent des activités illégales ont profité de ce contexte pour avancer sur la forêt", a-t-il regretté.

Le président Bolsonaro, qui va briguer sa réélection le 2 octobre, est notamment accusé de favoriser l'exploitation minière et agricole en Amazonie, au détriment de la forêt. Selon certains experts, la déforestation et les feux de forêt s'intensifient cette année, car Jair Bolsonaro est distancé dans les sondages par l'ex-président de gauche Luiz Inacio Lula da Silva, qui promet d'être plus rigoureux dans la préservation de l'Amazonie. 

Depuis l'arrivée au pouvoir en janvier 2019 de Bolsonaro, la déforestation annuelle moyenne en Amazonie brésilienne a augmenté de 75% par rapport à la décennie précédente. En août, la déforestation a porté sur 1.661 km², près du double de la surface déboisée sur la même période de l'année dernière (918 km²).


S.M avec AFP

Tout
TF1 Info