Sécheresse : 2022, une année déjà historique
Carte

CARTES - Sécheresse : pourquoi cette année est-elle déjà historique ?

Idèr Nabili
Publié le 6 août 2022 à 11h44
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Aucun département de métropole n'est épargné par la sécheresse qui touche la France depuis plusieurs semaines.
Cet épisode, qui devrait s'aggraver dans les prochains jours, est comparable à ceux de 1976 et 2003, indique Météo-France.

Des vagues de chaleur qui se succèdent, et une sécheresse de plus en plus accrue. Après un mois de juillet historiquement sec (seul mars 1961 a connu un déficit de précipitations plus important), la situation devrait encore s'aggraver dans les prochains jours, malgré des orages prévus dans quelques départements qui ne suffiront pas à pallier le déficit de pluie. À tels points que les précédents sont rares.

D'après Météo-France, "cette situation constitue un événement comparable aux sécheresses des années 1976 et 2003". Avec une différence notable : cette fois, tous les départements sont concernés. Toujours selon l'agence météorologique, en 1976, l'arc méditerranéen et la Corse avaient été épargnés (voir carte ci-dessous).

La carte de sécheresse le 3 août 1976. - Météo-France

Près de trois décennies plus tard, en 2003, année marquée par la grande canicule, une partie du nord-ouest et des Pays de la Loire avaient également évité une situation critique de sécheresse au début du mois d'août (voir carte ci-dessous).

La carte de sécheresse le 3 août 2003. - Météo-France

Cette année, toute la métropole est en alerte rouge : aucune région n'échappe à un déficit prolongé de précipitations (voir carte ci-dessous).

La carte de sécheresse le 3 août 2022. - Météo-France

Les sols ne devraient guère bénéficier d'un répit dans les prochains jours. "D'ici au milieu du mois d'août, il est très probable que cette situation de sécheresse des sols s'aggrave encore sur un grand nombre de régions", déplore Météo-France.

Lire aussi

La quasi-totalité de l'Hexagone est désormais concernée par des restrictions d'eau, et les deux tiers des départements sont considérés "en crise". "Plus d'une centaine de communes" sont même privées d'eau potable, a indiqué vendredi le ministre de la Transition écologique, Christophe Béchu.


Idèr Nabili

Tout
TF1 Info