Canicule : la France face à une nouvelle vague de chaleur

Qu'est-ce que le double jet-stream qui amplifie les vagues de chaleur en Europe ?

Samuel Azemard
Publié le 5 août 2022 à 22h57
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Si on connaît le jet-stream, un courant de vent violent qui permet de refroidir l'Europe, on connaît moins le "double jet-stream".
Ce phénomène pourrait être responsable de la dernière vague de chaleur que connaissent actuellement la France et ses voisins européens.
Décryptage.

L'Europe suffoque cet été. Les vagues de chaleur se multiplient en France et en Espagne et des États comme les Pays-Bas font face à une sécheresse et des pénuries d'eau inédites. Une situation directement liée au changement climatique. Mais les canicules à répétition pourraient également avoir une autre origine. Elles pourraient être causées par ce que l'on appelle le "double jet-stream". 

Un phénomène météorologique peu connu, mais qui, selon une étude publiée dans la revue Nature, en juillet, pourrait avoir un important impact sur l'Europe. Selon une équipe de chercheurs allemands, américains et néerlandais, ce couloir de vent serait la cause du réchauffement observé en Europe, devenue l'une des zones du monde les plus touchées par les canicules. 

Comment se forme le double jet-stream ?

Le phénomène est issu d'un dérèglement du jet-stream, ce courant de vent violent de moyenne altitude, qui souffle entre 200 et 360 km/h à quelque 10 à 15 kilomètres au-dessus de la Terre. Certains jours d'été, celui-ci se divise en deux, créant ainsi le double jet-stream. Si habituellement ce vent qui circule au-dessus de l’Atlantique refroidit l’Europe, en se fractionnant, il provoque l'effet inverse. L’une de ses deux branches n’a plus assez de puissance pour empêcher le vent chaud du Sahara de remonter et l’Europe de l'Ouest se retrouve prise en tenaille entre ces vents du nord et du sud. 

Lire aussi

Selon l'étude de la revue Nature, le double jet-stream aurait joué un rôle dans 30% des épisodes de chaleur ayant touché l'ensemble du continent européen et dans la presque totalité de ceux ayant touché l'Europe de l'Ouest ces dernières années. Il serait ainsi en cause dans la canicule meurtrière de 2003 qui a causé plus de 70.000 morts sur le continent.

Pourquoi est-il plus fréquent ?

L'apparition de plus en plus fréquente du double jet-stream serait la conséquence de l'augmentation générale des températures autour de l'océan Arctique. En effet, le jet-stream fait habituellement le tour de l’hémisphère nord. Mais l’augmentation de la température - l'Arctique se réchauffe deux fois plus vite, en moyenne, que le reste de la planète - perturbe ce mouvement. Le jet-stream se ramollit donc, ralentit et laisse le vent chaud du Sahara stagner au-dessus de nos têtes. 

Lire aussi

En 2021, une autre étude montrait déjà les conséquences du dérèglement de ce vent. "Le début de la migration du jet-stream vers le nord a déjà commencé", évoquait alors Matthew Osman co-auteur de l’étude et chercheur au Climate Systems Center de l’université de l’Arizona. "L’Europe, située en aval du courant-jet de l’Atlantique Nord, ressentira ces effets de manière plus aiguë", observe-t-il.  

Quels effets sur l'Europe ?

Pour le professeur Stefan Rahmstorf, le double jet stream ne peut être contesté en Europe. "L'Europe est un point chaud de canicule, présentant des tendances à la hausse trois à quatre fois plus rapides que le reste des latitudes moyennes du nord. La raison : des changements dans le courant-jet", publie-t-il sur Twitter. "Nous constatons que les occurrences de double jet sont particulièrement importantes pour les vagues de chaleur d'Europe occidentale, expliquant jusqu'à 35 % de la variabilité de la température. La tendance à la hausse de la persistance des événements à double jet explique la quasi-totalité de la tendance accélérée à la canicule en Europe occidentale, et environ 30 % de celle-ci sur la région européenne étendue", explique-t-il. 

Une donnée inquiétante alors que les variations du jet-stream peuvent avoir de grave conséquences, amplifiant notamment les sécheresses. 


Samuel Azemard

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info