Changement climatique : le G20 échoue à trouver un accord sur le plafonnement des émissions de CO2

par I.N avec AFP
Publié le 28 juillet 2023 à 22h24

Source : JT 20h Semaine

Pas de progrès pour le climat.
Réunis en Inde, les ministres de l'Environnement du G20 n'ont pas réussi à trouver un consensus autour de la réduction des gaz à effet de serre d'ici à 2025.
Une issue déplorée par le gouvernement.

Un échec dans la lutte pour la protection du climat. Les ministres de l'Environnement du G20 ne sont pas parvenus ce vendredi à trouver un accord sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre pour faire face au changement climatique, une semaine après l'échec précédent sur les énergies fossiles.

"Nous n'avons pas pu atteindre un accord sur un plafonnement des émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2025", a confirmé auprès de l'AFP le ministre français de la Transition écologique, Christophe Béchu. "Je suis très déçu." Les discussions avec la Chine, l'Arabie saoudite, et la Russie ont été "compliquées", a-t-il précisé.

"L'esprit de Paris" à retrouver

"La France regrette qu'il ait été impossible d'acter tout progrès significatif, ni de reconnaître l'importance des grands acquis scientifiques", déplore encore le ministre dans un communiqué. "Dans la perspective de la COP28, la France appelle la communauté internationale à retrouver 'l'esprit de Paris' pour avancer dans la mise en œuvre de nos engagements climatiques."

Les ministres du G20, dont les membres représentent à eux seuls plus de 80% à la fois du PIB mondial et des émissions de CO2 sur la planète, s'étaient réunis en Inde pour examiner plusieurs dossiers cruciaux comme le financement de l'adaptation au changement climatique, la biodiversité ou les principes devant régir les activités économiques maritimes, mais surtout celui visant au plafonnement des émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2025. Dans les couloirs, on ne s'attendait guère à d'importants résultats sur les autres dossiers non plus, rapporte l'AFP.

Il était pourtant prévu à l'origine que cette rencontre des ministres de l'Environnement du Groupe des 20 (les 19 économies les plus développées et l'Union européenne) aboutisse à des accords qui seraient ensuite signés par les dirigeants au cours d'un sommet en septembre à New Delhi.

Tous "comprennent la gravité de la crise" à laquelle le monde doit faire face, a déclaré vendredi à l'AFP, en marge de la conférence, Adnan Amin, qui mène cette année les discussions sur le climat, la COP28. "Mais je crois que nous n'avons toujours pas atteint une bonne compréhension politique" de la situation, et notamment la volonté de passer par-dessus "les intérêts nationaux immédiats."


I.N avec AFP

Tout
TF1 Info