Pourquoi le jour du dépassement ne recule pas vraiment cette année

Publié le 2 août 2023 à 12h35

Source : JT 20h Semaine

Le jour du dépassement tombe ce mercredi 2 août en 2023, contre le 28 juillet en 2022.
Une date plus tardive de cinq jours qui pourrait apparaître comme une bonne nouvelle.
Pourtant, le décalage s'explique avant tout par une nouvelle méthode de calcul.

À partir de ce 2 août, et jusqu’au 31 décembre prochain, la Terre vit à crédit. Comme chaque année, l’ONG américaine Global Footprint Network calcule à quelle date l’humanité a consommé l’ensemble des ressources que la planète peut reconstituer en un an. Concrètement, il faudrait alors 1,7 Terre pour subvenir tous les ans aux besoins de la population mondiale.

Le 28 juillet 2022... modifié en 1ᵉʳ août

Ce jour du dépassement "est calculé en divisant la biocapacité de la planète (la quantité de ressources écologiques que la Terre est capable de générer cette année-là), par l'empreinte écologique de l'humanité (la demande de l'humanité pour cette année-là) et en multipliant par 365 le nombre de jours dans une année", selon Earth overshoot day, le site consacré à l'opération. L’année dernière, cette journée était intervenue plus tôt puisque Global Footprint Network l’avait située au 28 juillet. D’apparence, ce recul de cinq jours du dépassement des ressources planétaires constitue une bonne nouvelle.

Chaque année, la date du Jour du Dépassement de la Terre est calculée en comparant la consommation annuelle de l’humanité en ressources écologiques (Empreinte Ecologique) à la capacité de régénération de la Terre (biocapacité).
Chaque année, la date du Jour du Dépassement de la Terre est calculée en comparant la consommation annuelle de l’humanité en ressources écologiques (Empreinte Ecologique) à la capacité de régénération de la Terre (biocapacité). - Global Footprint Network

Mais cela n’est qu’une affaire de calcul au fil des ans. L’ONG WWF, qui est partenaire du projet, précise d’ailleurs que "si cette année, la date du Jour du dépassement a reculé de 5 jours par rapport à l'année dernière, les avancées réelles représentent toutefois moins d'un jour. Les quatre jours restants sont dus à l'intégration d'ensembles de données améliorés dans la nouvelle édition des comptes".  

Pour tenir compte au mieux des dernières connaissances scientifiques sur le sujet, l’ONG américaine recalcule en effet chaque année les dates des années précédentes. Ainsi, "une comparaison valable des dates du Jour du Dépassement de la Terre ne peut être effectuée que dans le cadre d’une seule et même édition des Comptes Nationaux d’Empreinte", selon Earth overshoot day. Le dépassement pour 2022 a donc été actualisé, passant du 28 juillet au 1ᵉʳ août. Soit seulement une journée de recul gagnée en un an.

En France, le jour du dépassement est déjà tombé en 2023, le 5 mai dernier. "Un très mauvais signal", estime WWF, puisque "si toute l’humanité consommait comme les Français, nous aurions besoin de 2,9 planètes". Dans un scénario de "planification écologique", la France pourrait ainsi gagner 25 jours (30 mai) d'ici à 2027. Cela impliquerait une planification et un financement de la transition dans tous les secteurs, avec des objectifs et des mesures "plus ambitieux qu'actuellement".


Caroline QUEVRAIN

Tout
TF1 Info