Sécheresse : 2022, une année déjà historique

Sécheresse : de plus en plus de communes confrontées à des pénuries d'eau

Aurélie Loek
Publié le 29 juillet 2022 à 17h07
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

L'alerte sécheresse a été déclarée dans 93 départements sur les 96 que compte la France.
Des situations de pénurie ont par ailleurs été observées dans plusieurs communes.
L'eau potable doit y être acheminée par camion citerne.

Dans certaines communes de France, l'eau ne coule plus. Alors que la France vit ses mois les plus secs jamais enregistrés, avec des vagues de chaleurs historiques, les mesures de restrictions se multiplient dans l'Hexagone. De plus en plus de territoires se retrouvent obliger d'être ravitaillés en eau, leurs réserves se retrouvant à sec.

Des communes ravitaillées en eau par camion-citerne

C'est particulièrement vrai dans les départements de l'Isère, de la Haute-Savoie et du Var. Dans ces trois territoires, le niveau d'alerte maximum en matière de restrictions avait déjà été atteint dans plusieurs communes. Ce niveau interdit notamment tout prélèvement d'eau domestique, de fonctionnement des fontaines, des remplissages des piscines ou encore de l'arrosage des espaces verts.

Mais des communes sont, elles, désormais confrontées à des coupures, faute d'eau disponible. À Miribel-les-Échelles, dans le massif de la Chartreuse, en Isère, la source qui alimentait la commune s'est asséchée, obligeant au ravitaillement du village en eau potable par des camions-citernes. Quatre communes du plateau des Bornes, en Haute-Savoie, ont aussi dû mettre en place des rotations similaires pour assurer leur approvisionnement en eau.

DR

Dans le Var, déclaré en sécheresse depuis le 1er avril dernier, les habitants du village de Bargemon reçoivent, eux, des bouteilles d'eau par la municipalité, car ils n'ont plus d'eau potable. Les nappes phréatiques sont tellement asséchées que l'eau qui y reste est devenue impropre à la consommation. 

Le village varois de Seillans est quant à lui ravitaillé par camion-citerne. 400 foyers de la commune sont concernés par une situation qui dure depuis décembre, mais qui a été aggravée par la sécheresse actuelle. Dans ce département également, des maires de neuf communes ont même dû prendre un arrêté, en vigueur au moins jusqu'au 31 août, pour limiter la consommation d'eau à 200 litres par jour par personne, visant donc en particulier les gros consommateurs qui arrosent leur jardin ou ont une piscine. Jusqu'à 1500 euros d'amende peut être infligé aux usagers qui ne respectent pas la règle.

Lire aussi

Ce n'est pas la première fois que des communes se retrouvent en une situation de stress hydrique, leurs ressources propres n'étant plus suffisantes. "Mais là, ce qui est nouveau, c'est quand même l'étendue... D'autant plus qu'on est encore tôt dans la saison, on a encore août et septembre", prévient Laurent Brunet, président de la commission scientifique et technique de la Fédération des Entreprises de l'Eau, qui s'occupent de la distribution d'eau. 

Selon lui, de nouvelles communes pourraient être concernées par des pénuries d'ici à la fin de l'été. "Des situations où il faut alimenter les châteaux d'eau, les réservoirs avec des camions citernes, ce sont vraisemblablement des situations qui vont se reproduire", alerte-t-il, conseillant donc à chacun, quel que soit l'endroit où il se trouve, de faire dès à présent attention à sa consommation d'eau.


Aurélie Loek

Tout
TF1 Info