COP26 à Glasgow : nouveau sommet crucial pour le climat

COP26 : les sept dernières années sont probablement les plus chaudes jamais enregistrées, alerte l'ONU

Maxence GEVIN avec AFP
Publié le 31 octobre 2021 à 17h10
JT Perso

Source : TF1 Info

CATASTROPHE - Les sept années de 2015 à 2021 seront vraisemblablement les plus chaudes jamais enregistrées, a annoncé dimanche l'Organisation mondiale des Nations Unies (ONU). "Notre planète est en train de se transformer sous nos yeux", s'inquiète l'instance.

Une inquiétude en passe de devenir cauchemar.  Selon l'Organisation météorologique mondiale (OMM), organisme spécialisé au sein de l'ONU, les sept dernières années (2015 à 2021) seront, selon toute vraisemblance, les plus chaudes jamais enregistrées. En raison de l'impact d'un phénomène, la Niña, qui a fait baisser les températures en début d'année, 2021 ne battra pas des records. Malgré tout, il est "probable" qu'elle se classe entre la 5e et la 7e place. À l'heure actuelle, la plus chaude reste 2016. 

Plus préoccupant encore, la hausse de la température moyenne sur les 20 dernières années (2002-2021) dépasserait pour la première fois le seuil symbolique de +1°C. "Les chiffres provisoires montrent que la tendance des températures reste à la hausse. Le fait que la moyenne sur 20 ans ait dépassé +1°C va frapper l'esprit des délégués de la COP26 qui aspirent à maintenir la hausse des températures dans les limites fixées par l'Accord de Paris", note Stephen Belcher, scientifique du Met Office britannique qui participe au rapport. 

Accélération de la montée des eaux

Avec ce nouveau seuil franchi, les catastrophes naturelles se multiplient, souligne le rapport de l'OMM. "Les phénomènes extrêmes n'ont plus rien d'exceptionnel", se désole son président Petteri Taalas. Rien qu'en 2021, le monde a par exemple connu des canicules exceptionnelles en Amérique du Nord et en Europe du Sud, des incendies ravageurs au Canada ou en Sibérie, une vague de froid spectaculaire dans le centre des Etats-Unis ou encore des précipitations extrêmes en Chine et en Europe de l'Ouest. 

Conséquence directe de ce réchauffement effréné, le rythme de la fonte des glaces s'est, lui aussi, accéléré. Ainsi, le niveau des océans est monté de 4,4mm par an entre 2013 et 2021, avec un "record" en 2021.

Lire aussi

En somme, ce nouveau rapport "révèle que notre planète est en train de se transformer sous nos yeux", relève le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres. "Des profondeurs de l'océan aux sommets des montagnes, sous l'effet inexorable de la fonte des glaciers et des phénomènes météorologiques extrêmes, sur toute la planète, des écosystèmes et des populations de la planète sont mis à mal", ajoute-t-il, espérant que la conférence climat COP26 marque un "tournant décisif pour l'humanité comme pour la planète"


Maxence GEVIN avec AFP

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info