La COP27, un nouveau sommet climatique pour une planète en danger

COP27 : les années de 2015 à 2022 devraient être les plus chaudes jamais enregistrées

F.S.
Publié le 6 novembre 2022 à 14h25
JT Perso

Source : TF1 Info

L'Organisation météo mondiale s'est alarmée du réchauffement climatique dans un rapport publié dimanche.
Les huit années de 2015 à 2022 sont en passe de devenir les années les plus chaudes jamais enregistrées.
Un vrai "signal de détresse", selon le commentaire du secrétaire général de l'ONU.

Huit années qui prennent des airs de "chronique du chaos climatique". Si les projections climatiques pour cette année se confirment, la période entre 2015 et 2022 sera la plus chaude jamais enregistrée sur notre globe, d'après le rapport publié ce dimanche 6 novembre par l'Organisation météo mondiale. Une nouvelle donnée qui tient du "signal de détresse", comme l'a relevé le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, dans un message vidéo diffusé à Charm el-Cheikh en Égypte, où vient de s'ouvrir la COP27. 

Des températures qui font fondre les glaces et monter les hauts

La température moyenne sur la décennie 2013-2022 est en effet estimée à 1,14°C au-dessus de celle de l'ère préindustrielle, contre 1,09°C sur la période 2011-2020. Avec une température moyenne estimée de 1,15°C supérieure à celle de l'ère préindustrielle, l'année 2022 devrait se classer "seulement" à la cinquième ou sixième place de ces années les plus chaudes. "Mais cela ne renverse pas la tendance de long terme", a souligné l'OMM dans son rapport, car "c'est seulement une question de temps avant qu'il y ait une nouvelle année plus chaude", a insisté l'agence spécialisée de l'ONU. Preuve, s'il en fallait une, de cette tendance : "Les huit années de 2015 à 2022 seront probablement les huit années les plus chaudes enregistrées", d'après une estimation de l'agence qui publiera son évaluation définitive en 2023.

Lire aussi

Une hausse des températures qui a évidemment un impact direct sur l'environnement. Ainsi, les glaciers des Alpes ont enregistré en 2022 une perte record de masse de glace, avec une réduction d'épaisseur de trois à quatre mètres, "beaucoup plus que lors du précédent record en 2003". Et les nouvelles ne sont pas meilleures du côté de l'élévation du niveau des océans, principalement liée à la fonte des calottes glaciaires. Lui aussi atteint un "record" en 2022, avec une hausse de 10 mm depuis janvier 2020, soit 10% de la hausse enregistrée depuis le début des mesures par satellite il y a près de 30 ans. Le globe est également victime d'une avalanche d'événements extrêmes, allant des inondations historiques au Pakistan aux canicules répétées en Europe. 

DÉMONSTRATION 3D - Comment la montée des eaux menace le littoral françaisSource : JT 20h Semaine

De quoi dessiner une réelle "chronique du chaos climatique", pour reprendre l'expression du chef de l'organisation onusienne, qui montre "tellement clairement que le changement se produit à une vitesse catastrophique, dévastant les vies sur tous les continents". En guise de message pour l'ouverture de la COP27, Antonio Guterres a donc appelé à répondre à cette urgence par des "actions ambitieuses et crédibles" pendant les deux semaines de cette conférence sur le climat.


F.S.

Tout
TF1 Info