"Une question de vie ou de mort" : l’appel de l’ONU à l’approche de la COP27

Marius Bocquet avec AFP
Publié le 4 octobre 2022 à 6h26
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Antonio Guterres exhorte le monde à agir à l'occasion de la prochaine COP27 en novembre en Égypte.
Le secrétaire général de l'ONU rappelle que "les impacts du climat à travers le monde sont immenses".
Pendant deux jours, une réunion préparatoire de la COP27 se tient à Kinshasa.

"Il s'agit pour nous d'une question de vie ou de mort, pour notre sécurité aujourd'hui et pour notre survie demain". Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a exhorté lundi le monde à agir à l'occasion de la prochaine COP27 afin de prévenir des catastrophes climatiques et sauver l'espèce humaine. 

"Les impacts du climat à travers le monde sont immenses", a-t-il rappelé lors d'une déclaration à la presse au siège de l'ONU à New York, à l'occasion de l'ouverture à Kinshasa d'une réunion préparatoire à la conférence annuelle sur le climat (COP27) de novembre en Égypte.

Un "impératif moral"

"Un tiers du Pakistan a été inondé. L'été en Europe fut le plus chaud en 500 ans. Les Philippines ont été frappées. La totalité de Cuba est dans le noir. Et ici, aux États-Unis, l'ouragan Ian a brutalement rappelé qu'aucun pays, qu'aucune économie n'étaient préservés de la crise climatique", a énuméré le chef de l'ONU. 

Et tout "échec à agir sur les pertes et les destructions" provoquées par les catastrophes climatiques "conduiront à davantage de perte de confiance et de dégâts climatiques", a-t-il prévenu en exhortant la COP27 à "l'action". "C'est un impératif moral", a conclu Antonio Guterres.

Lire aussi

Pendant deux jours, la "pré-COP27" réunit dans la capitale de la République démocratique du Congo les ministres de l'Environnement et spécialistes d'une soixantaine de pays. Cette réunion n'est pas un cadre de négociations formelles, mais doit permettre de faire le point des avancées possibles et des blocages à craindre lors de la COP27 sur les changements climatiques prévue à Charm-el-Cheikh du 6 au 18 novembre.


Marius Bocquet avec AFP

Tout
TF1 Info