Le volcan près de Sundhnúksgígar, situé près de Grindavik, s'est réactivé, ont annoncé les autorités locales.
L'état d'urgence a été décrété en Islande.

Une nouvelle éruption volcanique s'est déclenchée mercredi sur la péninsule de Reykjanes, dans le sud-ouest de l'Islande, a annoncé l'office météorologique islandais (IMO), peu après l'évacuation par les autorités de la ville voisine de Grindavik.

"Une éruption a commencé près de Sundhnúksgígar, au nord de Grindavík", a indiqué l'institut dans un communiqué, quelque trois semaines après la fin d'une éruption précédente qui durait depuis le 16 mars. "Les panaches d'éruption atteignent une hauteur d'au moins 50 mètres", a écrit l'IMO sur son site. Il s'agit de la cinquième éruption dans la région depuis décembre. L'IMO avait signalé une "activité sismique intense" avant l'éruption ce mercredi comme on peut le voir sur les webcams qui filment le volcan 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.  

L'aéroport de Keflavik, le plus grand d'Islande, reste ouvert et "fonctionne de manière habituelle", a indiqué l'opérateur des aéroports islandais ISAVIA sur son site. La protection civile a néanmoins annoncé l'état d'urgence.

Les éruptions dans la même zone en décembre, janvier et février avaient entraîné dès novembre l'évacuation des 4.000 habitants de la petite ville portuaire de Grindavík, touchée par la lave. Environ 20 millions de mètres cubes de magma s'étaient accumulés dans la chambre magmatique sous Svartsengi. 

Svartsengi abrite une centrale géothermique qui alimente en électricité et en eau chaude 30.000 personnes sur la péninsule de Reykjanes.    Celle-ci fonctionne, par mesure de précaution, largement à distance depuis la première éruption dans la région en décembre. Des barrières ont été érigées autour de la centrale pour la protéger.

Les populaires bains géothermiques du Lagon Bleu, attraction touristique majeure du pays, ont aussi évacué toutes leurs installations mercredi, quelques heures avant le début de l'éruption. Lundi, l'IMO avait annoncé qu'environ 400 tremblements de terre avaient été mesurés au cours des sept derniers jours près de la rangée de cratères de Sundhnúksgígar.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info