Le gouvernement Borne II

Énergies renouvelables : ce que prévoit le gouvernement pour développer le photovoltaïque

Idèr Nabili avec Camille Colin
Publié le 26 septembre 2022 à 20h16
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Le Conseil des ministres de ce lundi a été l'occasion de présenter le projet de loi d'accélération du développement des énergies renouvelables.
Installations au-dessus des parkings, panneaux à proximité des autoroutes... Voici ce que prévoit le gouvernement.

Emmanuel Macron souhaite accélérer le développement des énergies renouvelables sur tout le territoire, alors le gouvernement passe à l'action. Ce lundi, en Conseil des ministres, était présenté un projet de loi en ce sens. Outre l'éolien, que l'exécutif souhaite accentuer via les installations en mer, le photovoltaïque, basé sur le soleil, devrait prendre une place de plus en plus importante dans les prochaines années.

En effet, le gouvernement entend favoriser l'installation des panneaux solaires de part et d'autre des réseaux autoroutiers, peut-on lire dans le projet de loi, qui doit désormais être débattu au Parlement. À ce jour, un verrou légal rend difficile la délégation des concessions d'exploitation, déplore l'exécutif. Le gouvernement entend donc lever ce blocage juridique par la loi. Toutefois, les sociétés d'autoroutes ne seraient pas dans l'obligation d'installer ces panneaux solaires, même si elles sont "assez demandeuses", estime-t-on du côté des ministères.

Les parkings des grandes surfaces bientôt recouverts de panneaux solaires ?

Outre le réseau autoroutier, la production d'énergie photovoltaïque pourrait s'accélérer au niveau des parkings. Le gouvernement prévoit d'obliger tous les parkings à installer des ombrières photovoltaïques au-dessus des places de stationnement, à l'image des projets de Disneyland Paris ou de l'Arena de Lyon.

Cette obligation entrerait en vigueur progressivement. Pour les parkings de plus d'un hectare, comme ceux des gros hypermarchés, le délai serait de trois ans. Il serait en revanche de cinq ans pour les parkings dont la dimension est comprise entre 2500 m² et un hectare, tandis que les plus petits d'entre eux ne seraient pas soumis à cette nouvelle règle. Des exceptions pourront être accordées au cas par cas, par exemple pour les parkings dans le cœur des villes qui abritent déjà de grands arbres. 

À ce jour, aucune sanction n'est prévue par le texte en cas de refus d'installer ces ombrières. "L'idée est plutôt d'envoyer un message aux acteurs : vous pouvez le faire, vous avez trois ans", tempère-t-on du côté du gouvernement, qui espère qu'une grande partie des parkings commerciaux seront équipés d'ici à la fin du quinquennat.

Pas de panneaux sur les espaces de culture

En outre, pour les communes, le texte prévoit de faciliter l'implantation de ces panneaux sur du foncier dégradé, qui n'est ni agricole ni forestier. Des installations photovoltaïques pourraient ainsi naître dans des espaces de friche de certains grands ports industriels, ou au-dessus de bassins servant à stocker l'eau salée.

Lire aussi

L'exécutif réfléchit enfin à permettre aux agriculteurs volontaires d'installer ces panneaux au-dessus de certaines cultures, comme les vignes. Mais pas question pour le gouvernement d'ouvrir la voie à de telles installations sur des espaces de culture. Cette hypothèse n'est donc pas mentionnée dans le texte présenté en Conseil des ministres ce lundi, mais pourrait faire l'objet d'un amendement dans les prochaines semaines.


Idèr Nabili avec Camille Colin

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info