Éruption aux Canaries : des nuages chargés en soufre se dirigent vers la France

La rédaction de LCI
Publié le 23 septembre 2021 à 9h39
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

LA PALMA - L'éruption du volcan Cumbre Vieja, en Espagne, provoque d'importantes fumées acides de dioxyde de soufre. Celles-ci atteignent ce jeudi le sud de la France, selon le service européen Copernicus.

Au-delà des images impressionnantes de l'éruption du volcan Cumbre Vieja, sur l'île de La Palma (Canaries), les conséquences sont inquiétantes. En effet, celui-ci entré en éruption dimanche 19 septembre relâche d'importantes fumées toxiques dans l'atmosphère, et notamment du dioxyde de soufre (SO2), pouvant provoquer des pluies acides sur les zones traversées.

Au-dessus de la France ce week-end

Et d'après le service européen de surveillance de l'atmosphère Copernicus, ces nuages ont poursuivi leur route vers le nord et se trouvent ce jeudi 23 septembre au-dessus du sud de la France, pour l'instant en très faible concentration. Ils devraient être véritablement présents au-dessus de l'Hexagone entre vendredi 24 et lundi 27 septembre, d'après les modélisations de Mark Parrington, scientifique à Copernicus (voir ci-dessous). Ce dernier considère que pour l'heure, le dioxyde de soufre ne présente pas de danger vu sa localisation : "La majeure partie du SO2 émis se trouve beaucoup plus haut dans l'atmosphère, en particulier lorsqu'on s'éloigne de la source". Ainsi, la dispersion du dioxyde de soufre "pourrait simplement être visible comme une légère brume dans le ciel", ajoute Copernicus dans un communiqué.

Problème, ces émanations sont hautement toxiques, a pu expliquer Patrick Allard, directeur de recherche CNRS à l'Institut de Géophysique du Globe de Paris, à l'AFP : "Les nuages engendrés par l'interaction eau de mer et lave sont acides" et "peuvent être dangereux si on est trop près". Appelé "laze", ce phénomène "est un mélange irritant d'acide chlorhydrique, de vapeur et de petites particules de verre volcanique capables d'entrer dans les poumons, la peau et les yeux", précise aussi l'Institut d'études géologiques des États-Unis (USGS) sur son site internet. 

Pendant ce temps, la lave continue son chemin sur l'île de Palma, atteignant des hauteurs de 12 mètres, et sème la panique chez les habitants. Selon le dernier bilan fourni par le système européen de mesures géospatiales Copernicus, 154 hectares de terrain et 320 bâtiments ont été détruits par la lave, parmi lesquels de nombreuses habitations ont été abandonnées par leurs occupants. Au total, 6100 personnes ont été évacuées depuis le début de l’éruption, qui n’a pas fait de morts ou de blessés. 


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info