L'info passée au crible
Verif'

Est-il vrai que la France représente "1% de la production mondiale de CO2" ?

Felicia Sideris
Publié le 2 février 2022 à 23h37, mis à jour le 2 février 2022 à 23h45
illustration

illustration

Source : Illustration milehightraveler via iStock

Deuxième invité de l'émission "Mission Convaincre", Eric Zemmour s'est posé en défenseur de l'industrie française, ce mercredi sur LCI.
Le candidat à la présidentielle s'est appuyé sur un chiffre, indiquant que la France ne représente que 1% de la production mondiale de CO2.
En tenant compte de l'exportation de la pollution, l'empreinte carbone réelle des Français est en réalité 1,7 fois plus élevée.

Sa priorité, c'est "protéger l'industrie française". Quitte à laisser un peu de côté les préoccupations environnementales. Invité de la deuxième édition de Mission Convaincre, Eric Zemmour a affirmé, ce mercredi 2 février, que la France n'avait pas à rougir de son bilan en matière de lutte contre le réchauffement climatique, appelant les "Chinois et les Américains" à s'y mettre en premier. Car selon le candidat à l'élection présidentielle, "nous représentons 1% de la production mondiale de CO2". Qu'en est-il réellement ?

La Chine, plus gros pollueur

Pour le vérifier, nous nous sommes appuyés sur la situation avant l'arrivée du Covid-19, l'épidémie ayant poussé certaines économies à l'arrêt. Nous nous sommes donc tournés vers les chiffres de la société BP portant sur l'année 2019. Spécialisée dans le domaine du pétrole, cette entreprise publie chaque année les grandes données de l'énergie dans le monde. Une chose est claire : avec 299 millions de tonnes de CO2 relâchées dans l'atmosphère cette année-là, la France représente seulement 0,9% de la totalité des émissions de la planète. Le pays est loin du top 10 des pires élèves. 

Sans surprise, c'est la Chine qui arrive en tête du classement. Basée en grande partie sur le charbon, l'énergie la plus polluante, sa croissance économique a fait exploser ses émissions de gaz à effet de serre. Avec 9825 millions de tonnes de CO2 émises en 2019, cette pollution est responsable d'environ 29% des rejets de CO2 dans l'atmosphère. Elle est de loin la première de cette triste compétition, devant les États-Unis et l'Inde.

Mais faut-il pour autant attendre "que les Chinois et les Américains commencent" avant de suivre, comme l'a résumé Eric Zemmour ? Si les États-Unis font effectivement figure de mauvais élève, il est injuste de faire porter à la Chine et l'Inde la seule responsabilité du réchauffement climatique. Car si ces pays en plein développement polluent, c'est aussi pour des productions exportées... vers l'Europe ! À l'instar de leurs usines, les pays européens ont aussi délocalisé leur pollution vers l'Asie. 

Le Global Carbon Projet publie ainsi des estimations annuelles des émissions de CO2 basées sur la consommation des populations. Des données qui prennent en compte les émissions liées à la fabrication des biens consommés. De quoi complètement changer les choses. Comme le montre le graphique ci-dessous, issu du site Our World in Data à partir de l'étude du Global Carbon Project, la plupart des pays de l'Est polluent pour satisfaire la consommation de l'Ouest. À titre d'exemple, les émissions nettes exportées par la Chine représentent 10% de ses émissions de CO2. A contrario, les importations nettes de la France représentent 34% de ses émissions nationales. Résultat, selon les chiffres de l'Insee de 2017, l'empreinte carbone réelle des Français est environ 1,7 fois plus élevée que les seules émissions nationales.

Émissions de CO2 intégrées dans le commerce, selon les données du Global Carbon Project pour 2019 - Our World in Data

Si on ne peut pas la comparer à l'Asie, quid de la France à l'échelle européenne ? Là aussi, c'est un bon élève. Au sein du continent -  à l'origine de 12% des émissions de gaz à effet de serre - l'Hexagone n'est que septième pollueur, derrière la Pologne. Le pays est de loin devancé par son voisin allemand. Une prouesse que permet notamment l'industrie nucléaire de l'Hexagone

Reste à noter que, s'il est bon de se réjouir de ces résultats, cela ne signifie pas pour autant que la population est exemplaire. Le pays fait simplement figure de pollueur "moyen". À l'origine de 1% des gaz à effet de serre, le pays représente également 1% de la population mondiale. En prenant en compte les émissions de gaz à effet de serre exportées ainsi que la taille de la population, la France ne fait plus du tout figure de bon élève. Effectivement derrière les États-Unis, l'Allemagne, ou le Royaume-Uni, elle pollue plus par habitant que la Chine. 

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr


Felicia Sideris

Tout
TF1 Info