Le 20h

400 euros chacun : le geste d'un patron nîmois pour inciter ses salariés à rouler vert

Léa Tintillier | Reportage TF1 Léa Deschateaux, Jean-Vincent Molinié
Publié le 28 septembre 2022 à 9h46
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Le patron d’une société de métallurgie de Nîmes a décidé d’offrir une prime de 400 euros à chacun de ses salariés.
En contrepartie, il leur demande d’adopter des modes de déplacement plus respectueux de l’environnement.

Pour la première fois, ce mois-ci, les employés d’une société de métallurgie de Nîmes vont recevoir une prime de 400 euros. Un coup de pouce de leur patron pour faire face à l’inflation. "C’est un évènement, c’est du pain béni. C’est énorme, 400 euros à l’heure d’aujourd’hui", sourit un salarié dans la vidéo du 20H de TF1 ci-dessus. 

Un geste pour les employés mais aussi pour la planète. Car en échange de cette prime, l’entreprise leur a demandé d’adopter des modes de déplacement plus respectueux de l’environnement. "On les incite avec cette prime à s’engager à se déplacer avec des vélos, en covoiturage, en bus, en train. À la fin, ils ont aussi du pouvoir d’achat et ça leur permet d’avoir un peu plus d’argent à la fin du mois", explique Stéphane Dotari, patron de l’entreprise. 

Un geste de 20.000 euros au total

60 des 80 salariés devraient en bénéficier, soit un chèque de 20.000 euros au total. "Moi, j’ai pour projet d’acheter une maison donc ça va être pas mal pour mettre un peu de côté et continuer sur ce projet-là. Ça va permettre d’arrondir les fins de mois", affirme un salarié. "On fait attention au porte-monnaie. Avec ces 400 euros, je vais pouvoir partir sur un vélo parce que je n’habite pas très loin", ajoute un autre. 

Lire aussi

Deux autres employés n’ont pas attendu la prime pour changer leurs habitudes. Depuis plusieurs mois déjà, ils font du covoiturage pour réduire leur budget essence et leur empreinte carbone. "On s’est rendu compte qu’on habitait à côté. Donc, on fait ce chemin tous les jours, parfois avec sa voiture, parfois avec la mienne et on fait pas mal d’économies, mine de rien", témoignent-ils. Pour eux, la prime est une raison de plus pour continuer leurs efforts. "Ça va aller dans le carburant. Avec 400 euros, on va rouler deux ou trois mois peut-être", poursuit l’un d’eux. La prime devrait être versée aux salariés dans les prochains jours. 


Léa Tintillier | Reportage TF1 Léa Deschateaux, Jean-Vincent Molinié

Tout
TF1 Info