L’oenotourisme, une tendance de voyage au cœur des domaines viticoles

par Marjorie RAYNAUD pour TF1 INFO
Publié le 7 avril 2024 à 13h00

Source : JT 13h WE

L’oenotourisme consiste à voyager au cœur de régions viticoles où l’on peut découvrir les exploitations et leurs producteurs.
Les domaines viticoles proposent la dégustation de vins, la visite des caves, des balades dans les vignes ou encore la participation à des escape game.
Depuis 2022, 1,5 million de voyageurs ont été séduits par l’oenotourisme.

Découvrir une région où l’on peut aussi déguster du bon vin et approfondir ses connaissances en viticulture, ça vous tente ? Peut-être que votre prochain voyage s’inscrira dans l’oenotourisme ! Son succès s’explique par l’envie de plus en plus prégnante d’aller à la découverte des trésors et du savoir-faire de nos terroirs. La France est le premier pays exportateur de vin, raison pour laquelle l’oenotourisme se développe pleinement au sein de l’Hexagone. D’après Airbnb, cette tendance de voyage en expansion suscite un réel engouement.

En 2022, plus de 1,5 million de voyageurs ont été tentés par l’expérience. Le tourisme lié au vin affiche une croissance de 15 % selon les données révélées par la plateforme d’hébergement à 20 minutes. Alors, en quoi consiste vraiment cette façon de voyager en plein développement et quels sont les enjeux pour les régions de notre terroir ?

Oenotourisme : la découverte de vignobles et le savoir-faire viticole français attire

La France est connue pour la qualité de ses vins et de nombreuses personnes cherchent à percer le mystère de leur production. Les viticulteurs sont ravis d’ouvrir les portes de leurs domaines, caves et vignes aux touristes du monde entier. La clientèle étrangère représentait 42 % de la fréquentation en 2016 selon Atout France, d’après les dernières données en date. L’oenotourisme s’étend sur dix-sept grandes régions, dont Bordeaux, l’Alsace, la Champagne, Bordeaux ou encore la Bourgogne pour les plus connues. 

En plus de déguster de bons crus et de découvrir les techniques de fabrication, les touristes peuvent participer à toutes sortes d’activités, comme des balades dans les vignes, des ateliers de création ou même participer à des escapes games. En plus de faire découvrir leurs métiers et d’avoir un rôle culturel et social, les viticulteurs français augmentent de manière significative leur chiffre d’affaires grâce à l’oenotourisme.

Les enjeux économiques du tourisme viticole

L’oenotourisme profite à tous : aux touristes curieux de découvrir le savoir-faire français en matière de viticulture et aux producteurs, qui augmentent leurs revenus de 20 % en proposant des prestations oenotouristiques (Atout France). Cette nouvelle tendance de voyage permet aussi de développer le tourisme régional et de désengorger les villes très prisées à certaines périodes de l’année. D’après l’agence de développement touristique de la France, un séjour oenotouristique coûte en moyenne 1 250 euros par personne, alors que ceux qui ne dorment pas dans les domaines dépenseraient en moyenne 250 euros dans la consommation et l’achat de vin directement à la propriété.


Marjorie RAYNAUD pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info