Sécheresse : 2022, une année déjà historique

VIDÉO - Sécheresse : les images inquiétantes de la Loire vue du ciel

TF1info | Reportage : Kevin Gaignoux, Roland Hellec
Publié le 6 août 2022 à 23h07, mis à jour le 7 août 2022 à 10h22
JT Perso

Source : TF1 Info

L'ensemble de la France métropolitaine a désormais atteint l'état de sécheresse.
La Loire voit son niveau baisser rapidement, comme l'ensemble des fleuves français.
Découvrez les images aériennes du plus long fleuve de France, complètement à sec par endroits.

Vu du ciel, le paysage témoigne de lui-même de la sécheresse qui accable la Loire, comme on peut le voir dans le reportage en tête d'article. En comparant des images filmées en juin au-dessus de l'île de Chalonnes, à celles que notre équipe vient de réaliser, le constat est sans appel : un bras est presque complètement à sec, et des bancs de sable émergent partout, des eaux déclinantes du plus long fleuve de France. 

Au niveau du sol, sur les berges de la Loire, les promeneurs ne peuvent que le constater. "C'est impressionnant de voir autant de sable le long de la Loire", réagit un cycliste habitué des lieux, "c'est comme si la Loire n'était plus là". Même constat inquiet pour un habitant de la région : "J'ai 60 ans et je n'avais jamais vu ça", témoigne-t-il, "on se pose des questions sur les niveaux"

En plein milieu, on peut trouver des bancs de sable

Adèle Miseriaux

Sur certains bras de la Loire, il ne reste que quelques centimètres d'une eau stagnante et surchauffée. De nombreux segments du fleuve sont désormais impropres à la navigation, qui risquent à tout moment de heurter le fond de l'eau. Même des esquifs à fond plat, comme les kayaks, doivent composer avec les bancs de sable qui jalonnent leur parcours. "On va créer des parcours plus sécurisés, plus détaillés", explique Adèle Miseriaux, qui gère un club de kayak. "En plein milieu, on peut trouver des bancs de sables", confirme-t-elle, "et ils peuvent bouger de 200 mètres par jour, donc chaque jour il faut s'adapter et faire attention".

Lire aussi

Rarement le niveau de la Loire n'était descendu aussi bas, et surtout pas aussi tôt dans l'été. Comme l'ensemble des fleuves français, son débit a nettement diminué, et n'est plus que le quart de ce qu'il était au début du mois de juillet - s'approchant des records remontant à la sécheresse historique de 1976. Les fortes chaleurs de cet été n'ont fait qu'aggraver un phénomène qui avait déjà débuté cet hiver, avec des précipitations exceptionnellement faibles.


TF1info | Reportage : Kevin Gaignoux, Roland Hellec

Tout
TF1 Info