L'info passée au crible

La voiture représente-t-elle uniquement 0,5% de la pollution en France ?

Felicia Sideris
Publié le 1 novembre 2021 à 15h47
JT Perso

Source : TF1 Info

L'essentiel

POLLUTION - Invité de l'Interview politique de LCI ce lundi, Florian Philippot a regretté qu'on s'en prenne aux automobilistes dans la lutte pour le climat plutôt qu'au libre-échange, avançant des chiffres trompeurs.

Il a voulu se placer en défenseur des automobilistes, préférant accuser l'Union européenne de tous les maux. Interrogé sur les bonnes mesures à prendre pour lutter contre le réchauffement climatique, Florian Philippot a plaidé ce lundi 1er novembre sur LCI pour cesser les "contrats de libre échange" signés par les 27 États membres, afin de faire baisser la pollution. 

À la question de la place de la voiture, il a regretté qu'on "tape en permanence" sur les automobilistes, qu'on les "culpabilise", alors que "l'essentiel de la pollution, ce n'est pas du tout la voiture". "Il vaut mieux cibler ce qui fait 50% de la pollution que ce qui fait 0,5%", a-t-il lancé en guise d'argument. Alors, quelle est l'impact de la voiture dans notre bilan carbone ?

16% de l'ensemble des émissions de gaz à effet de serre

Contrairement à ce que laisse entendre le chef des Patriotes, "le transport est l'activité qui contribue le plus aux émissions de gaz à effet de serre de la France". C'est le ministère de la Transition Écologique et Solidaire qui l'écrit, noir sur blanc, dans son dernier rapport sur l'état de l'environnement, publié en février 2021. Avant l'épidémie de Covid-19, ce secteur représentait ainsi 31 % des émissions françaises. 

Ce document, qui s'appuie sur les données du Centre interprofessionnel technique d'études de la pollution atmosphérique (CITEPA), précise que c'est tout particulièrement les transports routiers qui contribuent à la "quasi-totalité" (94 %) des émissions du secteur des transports. Parmi elles, plus de la moitié (54%) incombent directement aux véhicules particuliers. 

Ce qui veut dire qu'en 2019, les quelque 37,7 millions de véhicules français ont émis 16% de l'ensemble des émissions de gaz à effet de serre au niveau national. On est très loin du "0,5%" avancé par le souverainiste. 

Idem au niveau européen. D'après l'Agence européenne pour l'environnement, citée dans un document du parlement européen, les transports sont responsables de près de 30% des émissions totales de CO2 de l'Union européenne. Là encore, les voitures personnelles en sont les principales responsables (61%). 

Enfin, il est important de souligner que si ce secteur est visé par les autorités, c'est aussi parce qu'il fait figure de mauvais élève de la transition écologique. Comme nous vous l'expliquions ici, tandis que les émissions nationales ont diminué de 20% les 20 dernières années, celles des transports ont augmenté de 9%. Ce qui fait du transport le seul secteur en France dont les émissions de gaz à effet de serre ont cru sur cette période.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sous Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.