Un paysagiste de la région lyonnaise a créé la SPA des plantes, la Société Protectrice des Végétaux.
Le principe est de récupérer tous les invendus des pépinières et leur donner une seconde chance.

 Il cible les fleurs fanées, les tiges cassées et les végétaux les plus moches. Sans Nicolas, créateur de la Société protectrice des végétaux, toutes les plantes invendables partent à la poubelle. Une fois tous les deux jours, il se rend chez un professionnel de la région pour récupérer les invendus.

Des prix en moyenne trois fois moins élevés

Tous ne jouent pas le jeu, mais c'est pourtant un système gagnant-gagnant. Une bonne affaire pour l'acheteur, puisque les prix sont en moyenne trois fois moins élevés. Une bonne affaire également pour le vendeur. "Sur les plantes qui ne se vendent pas, on est à une à deux sur dix en moyenne. L'objectif, c'est d'avoir le moins d'objectif possible parce que les poubelles, on les paye, et c'est de l'entretien", explique Anna Fakih, responsable d'une serre froide.

Avant de rentrer, l'entrepreneur fait une dernière escale, cette fois sur un chantier de construction. Il rentre les bras chargés dans sa pépinière, pour enfin mettre les mains dans la terre et apporter aux plantes leurs premiers soins.

Il faudra ajouter une bonne dose de patience pour que la fleur fanée retourne, après quelques mois, à la vente. Il la propose dans sa pépinière, à 2,50 euros, contre quatre à six euros chez un fleuriste. Du coup, nous en avons un peu profité, en lui donnant une plante qui venait du bureau de TF1 à Lyon. Nous sommes rassurés de savoir que notre plante est entre de bonnes mains.


La rédaction de TF1info | Reportage Florian Chevallay, Sylvain Thizy

Tout
TF1 Info