La Gironde ravagée par des incendies

"On réalise ce qu'on vient de perdre" : le déchirement d'un pompier mobilisé sur les incendies en Gironde

TF1 | Reportage de Erwan BRAEM et Christophe BROUSSEAU
Publié le 1 août 2022 à 9h50, mis à jour le 1 août 2022 à 10h01
JT Perso

Source : JT 20h WE

La Gironde a du mal à se remettre des deux feux hors normes qui ont brûlé plus de 21.000 hectares de forêt.
À La Teste-de-Buch, Sébastien Labarde, pompier depuis 25 ans, raconte pour le 20H de TF1 son expérience.

"On en parle au passé parce que malheureusement, elle ne sera plus jamais ce qu'elle a été." Sébastien Labarde est pompier professionnel depuis 25 ans et aviateur par passion. À bord de son avion, il évoque son expérience à La Teste-de-Buch. En effet, depuis le 12 juillet dernier, début de l'incendie qui a touché la commune, le pompier a été mobilisé. Après deux semaines de lutte, c'est du ciel qu'il a constaté l'ampleur des dégâts. "Il y avait d'abord l'appréhension de découvrir les images. J'avais en tête cet océan vert et j'avais peur de ce que j'allais découvrir." Ce n'est pas sans émotions que l'enfant du pays raconte son expérience dans le reportage du 20H de TF1 en tête d'article. 

Une forêt complètement détruite

Sébastien est un habitant du bassin d'Arcachon qu'il aime survoler pour en admirer la richesse. La forêt était l'un de ses sites préférés. Aujourd'hui, il la découvre meurtrie. "On avait un océan de verdure en fait. La faune, la flore, on avait des arbres, des pins qu'on ne trouvait nulle part ailleurs. On a le sentiment d'avoir tout perdu." 

Lire aussi

Tout est en cendres. Illustration de violence de la journée du 18 juillet, la plus chaude et la plus difficile pour les pompiers. Sébastien s'en souvient. "Le feu a été d'une violence incroyable. Le feu dégageait tellement de chaleur. Ces avions n'avaient plus assez de portance, pour pouvoir attaquer le feu au plus proche. Ils étaient obligés de rester en altitude", explique-t-il.

Deux semaines de lutte pour essayer de sauver cette forêt du 15e siècle. Sébastien sait qu'il va devoir parler de cette forêt au passé. "La violence du feu qu'on a dû affronter, c'est inédit. Il a dévoré notre patrimoine. C'est un déchirement parce que c'est quand on le regarde de là-haut qu'on mesure l'étendue des dégâts et qu'on réalise vraiment ce qu'on vient de perdre", raconte-t-il, la voix tremblante. 

Sébastien et ses collègues pompiers pourraient prochainement repartir combattre des incendies. Le niveau de vigilance repasse au rouge dès demain en Gironde. Le feu de la Teste-de-Buch, lui, a été maîtrisé et les risques de reprises sont désormais limités. 


TF1 | Reportage de Erwan BRAEM et Christophe BROUSSEAU

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info