2021 fait partie des sept années les plus chaudes jamais enregistrées

C.A.
Publié le 19 janvier 2022 à 10h57
2021 fait partie des sept années les plus chaudes jamais enregistrées

Source : Frederic J. BROWN / AFP

TRISTE RECORD - Selon l'Organisation météorologique mondiale (OMM), 2021 fait partie des sept années les plus chaudes jamais enregistrées. L'institution onusienne alerte sur le fait que ce phénomène de réchauffement, qui entraîne la multiplication des catastrophes naturelles, n'est pas près de s'arrêter.

L'année 2021 fait à son tour son entrée sur un triste podium. L'Organisation météorologique mondiale (OMM) a confirmé ce mercredi que ces sept dernières années (2015 - 2021) ont été les plus chaudes jamais enregistrées, "les années 2016, 2019 et 2020 arrivant en tête du classement". "Pour la septième année consécutive, la température mondiale a dépassé de plus de 1° C les niveaux préindustriels", indique l'OMM dans un communiqué. En 2021, la température moyenne sur la planète était supérieure d’environ 1,11 °C (± 0,13 °C) à sa valeur préindustrielle (période 1850-1900).

Records de températures, précipitations exceptionnelles et inondations meutrières

Même si le phénomène météorologique de la Niña a temporairement fait baisser les températures l'année dernière, 2021 "a tout de même été plus chaude que celles qui ont subi l’influence de La Niña dans un passé récent", précise dans le communiqué le Secrétaire général de l’OMM, Petteri Taalas. L'impact de La Nina, qui se produit tous les deux à sept ans, se ressent sur une large partie de la Terre sous forme de variations dans la pression atmosphérique, les vents et les précipitations, avec des effets en général inverse d'un autre phénomène, El Nino.

"L’année 2021 restera dans les mémoires en raison d’un record de température de près de 50° C enregistré au Canada – soit une température comparable aux valeurs relevées dans le Sahara en Algérie – de précipitations exceptionnelles et d’inondations meurtrières en Asie et en Europe ainsi que d’épisodes de sécheresse dans certaines régions d’Afrique et d’Amérique du Sud", a-t-il ajouté. En décembre, le Groenland a également enregistré des températures supérieures de 20, voire même 30 degrés, aux moyennes saisonnières, selon l'Institut météorologique danois (DMI).

Inondations en Belgique : six mois après, des villes toujours marquéesSource : JT 20h Semaine
JT Perso

"Les effets du changement climatique et les aléas liés aux conditions météorologiques ont eu des conséquences catastrophiques sur des populations de tous les continents", affirme Petteri Taalas. Selon l'ONG britannique Christian Aid, les dix catastrophes météo les plus coûteuses de 2021 ont dépassé 170 milliards de dollars (150 milliards d'euros) de dommages au total, chiffre en augmentation sur 2020 (150 milliards de dollars).

Depuis les années 1980, chaque décennie est plus chaude que la précédente. Cette tendance devrait se poursuivre à l’avenir en raison des niveaux records de gaz à effet de serre présents dans l’atmosphère, alerte l'OMM.

L’Accord de Paris vise à contenir l’augmentation de la température moyenne mondiale nettement en dessous de 2 °C par rapport aux niveaux préindustriels tout en continuant d’œuvrer pour la limiter à 1,5 °C.

En février, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), qui publie des évaluations de la science du climat tous les six à sept ans, lancera son premier rapport d'évaluation complet depuis l'adoption de l'Accord de Paris en 2015. Il permettra une meilleure compréhension physique du système climatique et du changement climatique, de mieux cerner ses impacts et de déterminer des axes de progrès en matière d'atténuation et les efforts pour limiter les émissions.


C.A.

Tout
TF1 Info