"Risques majeurs" que la France n'atteigne pas ses objectifs pour 2030, alerte le Haut Conseil pour le climat

M.G avec AFP
Publié le 29 juin 2022 à 23h12
JT Perso

Source : TF1 Info

Malgré une tendance à la baisse des émissions de gaz à effet de serre, l'action climatique de la France est toujours "insuffisante".
Le Haut Conseil pour le climat met en garde, ce mercredi, sur les "risques majeurs" de ne pas atteindre les objectifs pour 2030.

Des mesures toujours pas suffisamment efficaces. Dans son rapport annuel publié ce mercredi, le Haut Conseil pour le climat a salué les efforts de la France qui ont permis de baisser ses émissions de gaz à effet de serre. Sur la dernière décennie 2010-2019, les émissions ont ainsi diminué de 1,9% par an en moyenne, conduisant à une baisse de 23,1% en 2021 par rapport à 1990. De même, les nouvelles règles de performance énergétique des bâtiments neufs ou le développement d'énergies décarbonées dans l'agriculture vont dans le bon sens. 

Le HCC se félicite par ailleurs que la Première ministre soit désormais directement chargée de la planification écologique. Il faut dorénavant rendre cette planification "opérationnelle" via une programmation pluriannuelle des financements climat, avance-t-il. 

Il faut un sursaut dans l'action climatique

Corinne Le Quéré, présidente du HCC

Pour autant, la réponse demeure encore largement "insuffisante", juge l'instance indépendante créée par Emmanuel Macron. "Bravo pour ce qui a été fait jusqu'à maintenant. Maintenant, il faut vraiment changer de niveau, il faut un sursaut dans l'action climatique", martèle sa présidente, la climatologue Corinne Le Quéré. 

Selon le HCC, l'Hexagone doit changer radicalement de braquet dans sa lutte contre le réchauffement climatique, dont les effets commencent à se faire sentir (multiplication des canicules, sécheresses ou pluies extrêmes). Même si elle a le mérite d'exister, la trajectoire de réduction des émissions reste "modeste", et inférieure à la moyenne européenne, pointe-t-il. Elle est encore loin de l'objectif de 2030 qui va être renforcé par le nouveau plan climat de l'UE prévoyant une baisse des émissions européennes d'au moins 55%. Jusqu'ici, Paris s'est officiellement engagée à réduire ses émissions de 40% d'ici à 2030 par rapport à 1990. Néanmoins, "des risques majeurs de ne pas atteindre" ce premier seuil "persistent"

Doubler la baisse des émissions

Concrètement, "il faudrait que la baisse d'émissions soit plus que doublée sur la période qui nous reste jusqu'à 2030 pour atteindre 4,7% de réduction d'émissions par année", insiste Corinne Le Quéré. Soit une diminution de 16 millions de tonnes équivalent CO2 par an en moyenne contre 8 millions par an sur la dernière décennie. La Stratégie Nationale Bas-Carbone, qui va être révisée, ne prévoit qu'une baisse de 12 Mt éqCO2 par an (-3,2% par an en moyenne). "Plus que jamais, la sobriété apparaît comme le grand défi des années à venir", abonde l'ONG France Nature Environnement. 

Lire aussi

Interrogé sur la teneur de ce rapport, Matignon reconnaît "une marche haute" à franchir. "On aura mis sur la table d'ici le mois de septembre l'ensemble des nouvelles briques qui permettront d'atteindre cet objectif 2030 et cela fera l'objet de concertations", affirme le gouvernement. 


M.G avec AFP

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info