Initiatives environnementales
Avec

Sécheresse : les astuces des campings pour économiser l’eau

Léa Tintillier | Reportage TF1 Nicolas Hesse, Renan Hellec
Publié le 14 juillet 2022 à 12h16
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Entre les fortes chaleurs et la sécheresse, l’eau est devenue une ressource précieuse.
Les campings et les gîtes ont quelques petites astuces pour faire des économies d’eau.

Avec 36 degrés dans l’air, les piscines des campings sont très prisées en ce moment. Entre fortes chaleurs et sécheresse, l’eau est devenue une ressource précieuse. Chaque année, le camping La Trévillière, en Vendée, en consomme six millions de litres. Les bassins arrivent en tête pour la consommation et c’est ici que les économies commencent. "On effectue des nettoyages de filtres plus fréquemment pour éviter de vider la moitié du bassin à chaque fois", explique François, responsable technique du camping. 

Mais ces mesures ne s’arrêtent pas là. Sur ce camping de 200 places, les arbustes ne sont plus arrosés et tous les robinets des mobile-homes ont été équipés. "On installe des mousseurs dans tous les mobile-homes. Ça nous permet une économie d’eau de 30%. Ça permet aussi d’avoir quasiment le même débit d’eau avec de l’air en même temps mais sans toucher au confort, à la pression", poursuit François. 

Même chose au niveau des sanitaires. Grâce à tous ces équipements, l’établissement a réduit de 11% sa consommation d’eau. Les clients aussi jouent le jeu. "On prend que ce dont on a besoin. On fait attention toute l’année donc on garde les bonnes habitudes", témoigne l’un d’eux. 

Sensibiliser les touristes

À quelques kilomètres, Mathieu Renaudeau, propriétaire de gîte, fait la chasse au gaspillage depuis plusieurs années. Pour lui, il était inconcevable d’avoir une piscine. "Les piscines sont une des plus grosses sources de consommation d’eau et on a la chance d’avoir la mer à 1,8 kilomètre", soutient-il. 

Lire aussi

Ici, ses locataires ont accès au potager. Pour l’arrosage, Mathieu dispose de 5000 litres de réserve de pluie. Chaque client est sensibilisé à l’eau. "Il y a beaucoup de gens qui viennent pour profiter de la mer, du cadre et justement, c'est là où c’est intéressant, ça permet de profiter des vacances pour les sensibiliser aux économies de ressources", conclut Mathieu. 

"Nous avons trois mois d'eau en stock"

La Vendée n'a que quelques rivières et peu de nappes phréatiques. 90% de son eau provient d'immenses retenues comme celle présentée dans le reportage à voir en tête de cet article.  Le département en compte 13.

"Nous avons actuellement un stock qui nous permet de voir venir jusqu'à trois mois, si les consommations restent dans les seuils qu'on a l'habitude de voir en Vendée à cette période", rassure Olivier Despretz, directeur des services techniques chez Vendée Eau. La Vendée va construire une usine capable de transformer l'eau usée en eau potable. Une manière de sécuriser son approvisionnement en eau, notamment en période estivale.


Léa Tintillier | Reportage TF1 Nicolas Hesse, Renan Hellec

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info