Un cabinet d’expertise estime que les dégâts causés par le tremblement de terre, vendredi, pourront couter entre 150 et 200 millions d’euros.
La côte ouest de la France a été touchée vendredi 16 juin par un tremblement de terre, qui n’a pas fait de morts.

Le séisme survenu dans l'ouest de la France le vendredi 16 juin a endommagé plus de 5000 bâtiments, pour un coût total compris entre 150 et 200 millions d'euros. Une estimation faite par le cabinet d'expertise en assurance Saretec, qui a dépêché des experts sur place dès le week-end. 

Ainsi, plus de 5000 bâtiments ont connu "des fissurations des plâtres et chutes d’objets" et parmi eux, environ 100 bâtiments sont "fortement endommagés" avec des "effondrements partiels des structures porteuses". 300 immeubles présentent également des dommages partiels aux structures porteuses "sans pour autant provoquer d’effondrement". En Charente-Maritime, ce sont près de 175 logements qui ont été déclarés inhabitables. 

Avec un épicentre entre La Rochelle et Niort, le séisme d'une magnitude de 5,3 à 5,8 a été ressenti à des centaines de kilomètres à la ronde, jusqu'à Angers, Nantes ou en Vendée. Au lendemain du séisme, le ministre de l’Intérieur a annoncé l’ouverture d’une "procédure accélérée de reconnaissance de catastrophe naturelle (…) afin de prendre en compte les potentiels dégâts structurels qui auraient été engendrés". 


Caroline QUEVRAIN

Tout
TF1 Info