La Gironde ravagée par des incendies

VIDÉO - "Ça fait du bien" : après l'incendie de l'été, le camping des Flots Bleus renaît de ses cendres

Antoine Llorca | Reportage vidéo : A. Vieira, C. Devaux
Publié le 26 octobre 2022 à 16h24
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Cet été, des incendies d'une ampleur historique ont ravagé plusieurs campings près de la dune du Pilat.
Les travaux de reconstruction viennent enfin de commencer, notamment au célèbre camping des Flots Bleus.

Les carcasses de mobile-home quittent enfin le camping. Et Franck Couderc, patron des Flots Bleus, a le sourire ce mercredi matin. "Ça fait du bien, on a un mois pour tout déblayer et après, on repart sur la reconstruction. C'est vraiment un soulagement", dit-il à notre micro. Ce sont des entreprises locales qui ont été sollicitées pour réaliser le chantier. "Fier d'être du bassin, d'être un enfant du pays et de pouvoir contribuer à ça, nous confie Anthony Lefort, patron de l'entreprise Lefort. Mais bon, ça fait un petit pincement au cœur. C'est bien mais ce n'est pas bien. On était habitué de voir notre bassin depuis gamin avec des arbres verts partout. Là, c'est un massacre".

Un camping plus respectueux de l'environnement

Les travaux sont titanesques. "Il faut faire le tri entre gravats et ferrailles. Il y a vraiment du boulot", nous confie le patron. Le camping sera reconstruit à l'identique, mais il sera plus respectueux de l'environnement. "On va intégrer des panneaux photovoltaïques, des récupérateurs d'eau et plein d'autre chose. On est en train de regarder quels sont les arbres que nous allons replanter", explique Franck Couderc. "Dans notre malheur, on a eu de la chance parce que du coup, on a une page blanche. On peut tout refaire et le faire correctement", philosophe-t-il.

Réouverture en avril

Au camping du Petit Nice dans le secteur de La Teste-de-Buch, les dégâts sont encore plus importants. Ici, tout a été détruit par l'incendie. Il ne reste plus que des arbres à abattre. "Sur le camping, on a environ 700 pins. Si on arrive à en garder, c'est une dizaine, voire 20 au maximum", nous raconte Yann Gautier, directeur technique.

Les entreprises de la région tournent à plein régime pour répondre à toutes les demandes. Et l'entraide est indispensable pour avancer au plus vite. En effet, beaucoup de prestataires ont déplacé le planning de leurs autres chantiers pour prioriser celui-ci. 

Lire aussi

Les campings rouvriront dès le mois d'avril même si les chantiers ne sont pas terminés. Tous espèrent pouvoir accueillir un maximum de vacanciers.


Antoine Llorca | Reportage vidéo : A. Vieira, C. Devaux

Tout
TF1 Info